C’est vrai, je l’ai vu sur internet !

donald_trump_desinformation_fake_newsC’est vrai ! Je l’ai vu sur internet.

Le pape soutient Donald Trump.
Voila l’information hallucinante lors des élections américaines qui a sans doute fait basculer le destin de tout un peuple américain.
De fausses informations relayées sur les réseaux sociaux, plus puissantes et virales que les médias traditionnels.
La vérité a t elle encore lieu d’être dans un monde d’infobésité et vicié par ceux qui ont tout compris d’internet ?

Les Fake News ou les sites parodiques.

imageLes sites parodiques sur le net diffusent souvent des fausses informations. D’abord pour rigoler, et amuser. Et dans un second degré, pour faire réfléchir à ce qu’on lit.
Paul Horner est un entrepreneur qui gère quelques sites parodiques aux États Unis. interrogé par le Washington Post, il se dit effrayé. En lançant cette boutade froide : si Donald Trump à gagné, c’est peut être à cause de moi.
Car les fake News , indiquant par exemple que hillary Clinton avait passé des accords pour vendre des armes à des États terroristes, ont été partagés plus de 8 millions de fois.

« Ils ne font que partager des trucs. Personne ne vérifie. C’est comme ça que Trump a été élu. Il a dit ce qu’il voulait, et les gens ont tout cru, et quand les choses qu’il a dites se sont révélées fausses, les gens s’en foutaient parce qu’ils l’avaient déjà accepté. C’est effrayant. Je n’ai jamais vu ça »

Dans la déontologie de ces producteurs de ces fake News , c’est que les gens lisent ces fausses informations, pour en rigoler, la croire, mais au final se renseignent et s’aperçoivent de leur propre bêtise : celle de s’être fait piégé. Aujourd’hui ce n’est plus le cas.
Comme je l’ai indiqué dans un précédent billet ( ce billet que vous partagerez mais que vous ne lirez pas ), les internautes partagent sans lire le contenu. Sans prendre donc le recul.

On lira aussi ce petit article sur :  Se marrer sur les articles parodiques, ou le bon sens partagé.

Les valeurs de mes croyances.

islam_secte_terrorisme_france_comprendreRégis debray a joliment fait une cartographie des croyances au fil de l’histoire de nos médias.  ( Régis Debray )
Au début, on croyait vrai parce que c’était écrit dans les textes religieux. Ensuite parce que cela était écrit dans les livres.
Avec l’arrivée des médias, je crois une chose, car je l’ai vu à la télévision.
Aujourd’hui, pour beaucoup, je l’ai vu sur internet.
Et je le crois. Sans même vérifier les sources.

La vérité de l’information.

livre_disparition_librairieLes définitions de l’information sont multiples : c’est une nouvelle, un fait, un renseignement porté a la connaissance.

l’information doit elle être vraie ?

De manière scientifique, Claude shannon a défini l’information de manière scientifique. ( on lira la théorie de l’information selon Claude Shannon ).
L’information est une mesure scientifique. Elle n’a pas de lien avec la signification en tant que telle d’un message.

Il s’agit bien d’une théorie des signaux. On ne s’intéresse pas au sens des messages. C’est ce qui fait la force de cette abstraction.
L’informatique utilise largement ce paradigme, celle de la mesure de la liberté de choix. Plus une information est rare, plus elle a de valeur.
Dire que « Paris est la capitale de la France » est une information, mais elle a peu de valeur par rapport à un autre fait : « la capitale de la France accueillera les jeux olympiques en 2045″.
Parce que cette dernière information est rare.

L’information « le pape soutient Donald Trump » est rare ( puisque fausse ). Elle devient une information pertinente au sens de la théorie de la communication de Shannon. Qui ne s’intéresse pas au contenu du message lui même ( s’il est vrai ou pas ) mais à sa rareté.
En un sens, tout mensonge à une valeur informationnelle plus grande que toute vérité…

L’information est par nature quelque chose qui est rare. Hors placer une information en haut des moteurs de recherche, ou en partageant et noyant une nouvelle par buzz est l’effet inverse :
L’information valorisée est celle que tout le monde voit et relaie.
Le sens même du populisme, car le bon sens n’est pas toujours la vérité…

Des siècles de vie scientifique nous permettent de comprendre que la vérité à besoin d’obstinence, de persévérance pour convaincre.

Sinon on penserait encore aujourd’hui que la terre est plate…

La googlisation de l’information.

information_google_recherche_réseaux_sociauxTrouver une information sur internet passe largement par les moteurs de recherche. Google en a fait une force.
Comment présenter la meilleure information dans les résultats de recherche ?
Le principe originel de Google est de s’appuyer sur la communauté d’internautes :

Si je clique sur un lien, c’est que j’ai trouvé ce qu’il me fallait. Aussi la valeur du lien informationnel que j’ai cliqué prend de la valeur. Multiplié par L’ensemble des clicks, l’information devient celle qui a une grande valeur.
Ce modèle à plutôt bien fonctionné. Et en un sens il est plutôt démocratique puisque ce sont les internautes qui choisissent et cliquent. Mais la démocratie ne.est pas toujours la meilleure politique.. c’est la moins pire.. ?

Les effets pervers sont les suivants :

  • La monétisation des sites qui ont mis en avant des sites avant d’autres. ( même si Google s’en défend ).
  • La prime au premier arrrivé remporte le jackpot et l’hégémonie.
    C’est l’effet bascule et prime au premier arrivé. Car la majorité des internautes cliquent sur les premiers liens, et ne vont jamais cliquer sur les 20eme lien d’information peut être plus pertinent, mais noyé dans la deuxième ou troisième page de résultats.

Google améliore en permanence son moteur. Notamment, le réferencement des sites légitimes.

Les effets pervers de l’autonomie du net.

communication_erreur_perceptionLes 5 piliers de notre monde de communication ( à lire ici : les 5 piliers de notre société de communication ) ont largement permis la créativité, la démocratie sur internet.

La production de blog, de la libre pensée, de diffuser moi-même ce que j’écris, ma musique. Et cela généralement gratuitement, et diffusé dans le monde entier !

Mais cet usage, s’il n’est pas intelligent, il est laissé à deux catégories d’internautes, qui ont compris tout cela :

• Les sociétés de monétisation du web.

L’internet étant gratuit, la publicité est devenu largement le modèle économique des acteurs du web. ( si on retire les offres privilégiés de premium donnant plus de fonctionnalités, mais payantes ).
Les content Farmer sont donc des sites dont le seul but est de capter de l’audience pour la monétiser par la publicité.
En ayant lu précédemment le rôle de l’information comme mesure plus que de contenu pertinent, vous comprendrez que ces sites utilisent le buzz, la désinformation, les mensonges pour créer cette valeur virale.
Aux États Unis, pour revenir sur l’élection américaine en 2016 de Donald Trump , l’information sur le web a largement été produite non pas aux États Unis, mais en Roumanie. La main d’œuvre pas chère d’écrivains de billet sur le sujet de l’élection à alimente des tonnes de billets irréalistes ( le roumain est loin de la vie quotidienne de l’américain ).

• Les activistes dangereux.

Diffuser de fausses informations, des théories du compte, des propos haineux, tout est permis aujourd’hui.
Les activistes anti-IVG utilisent avec brio l’intelligence bête de Google : en référençant leurs sites internet en haut du moteur de recherche.
Le phénomène a fait débat en France, avec une loi punissant la publicité de ces sites.

Elle fait débat, puisque bien sûr remet en cause la liberté sacro sainte de la liberté d’expression.

Une loi est elle vraiment la solution ? Ou les organismes de planning familial doivent elles utiliser ces mêmes armes ? Sur le net, des good buzz ont appelé à cliquer sur les vrais sites de pédagogie sanitaire autour du sujet. Pour remettre en tête de liste les sites institutionnels.
Utiliser l’achat de mot clé sur Google ads, et promouvoir le droit légitime d’avortement ?

L’horizontalité du web.

Bodies in Urban Spaces, Willi Domer

Sur internet, la seule valeur est celle de la plus visible, la plus partagée.

Les géants du web pensent que l’autoregulation par les internautes est suffisante.

Mais les activistes convaincus sont par nature plus actifs que le citoyen lambda bienveillant qui n’a pas conscience de sa valeur, et de l’importance de son engagement.
L’horizontalité, la communauté entre pairs a donc détruit la hiérarchie, les institutions, l’autorité traditionnelle : le politique, le professeur, et pire, les parents parfois.
Regis debray évoquait déjà en 1991 cette dérive du monde : les réseaux sociaux en 1991.

Aujourd’hui les effets se font sentir. Avec la montée des populismes dans le monde.
L’effet jogging serait peut être salvateur : l’être humain refait et revient sur ses principes… comme le joggeur qui a une voiture, mais reprend goût à courir…
Les pistes sont celles de l’exigence.
Dans les pays où l’école n’est pas obligatoire, les professeurs mettent toute leur imagination, leur talent à faire venir les enfants à la.école.

Dans les pays où l’école est obligatoire, le professeur n’a plus cette gageure de donner ce plaisir d’apprendre…
Les institutions et plus largement tous les acteurs d’un monde intelligent doivent remettre leurs compétences au service de celui dont on veut capter l’intelligence.
Aves les nouveaux outils numériques, bien sur.
L’internet et la nouvelle société de communication ne sont donc pas des menaces, mais cet outil a se servir pour distiller l’intelligence !

L’engagement et la persévérance sont à retrouver. Copernic est déja passé par là : convaincre, convaincre, encore et toujours.

Aussi si ce billet vous a plus, vous a titillé , ou que vous l’avez trouvé intéressant, n’hésitez pas à le partager.
Pas pour capter de l’audience publicitaire lol, mais pour diffuser au plus grand nombre ces réflexions ! Merci.

Publicités

6 Commentaires

Classé dans médiologie, Nouveaux usages du 21ème siècle, Point de repère, Point de vue Sémiotique et Numérique, Technique informatique

6 réponses à “C’est vrai, je l’ai vu sur internet !

  1. Pingback: Bonnes fêtes de fin d’année, by Zeboute. | Zeboute' Blog

  2. Pingback: Pensées numériques #1 | Zeboute' Blog

  3. Pingback: Comment les populistes utilisent les réseaux sociaux pour manipuler ? | Zeboute' Blog

  4. boulevard69blog

    Diffuser de fausses informations sont vraiment des activistes dangereux.

  5. Pingback: Les billets essentiels pour ne pas bronzer idiot cet été ! | Zeboute' Blog

  6. Pingback: J’ai épousé un robot, Elisa | Zeboute' Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s