La fausse perception des autres, en communication

bricolage-marteau-communication-voisinVous avez besoin d’un petit service de votre voisin. Mais celui-ci est toujours un peu indifférent lorsque vous le croisez.
Il ne vous aime pas.

C’est la certitude à laquelle vous êtes arrivés. Et c’est pour cela que vous le détestez aussi.
Comment nos propres projections et réflexions mènent à l’impasse, en communication !

Paul_Watzlawick_paolo_alto_communicationPaul Watzlawick, philosophe et psychiatre a longuement étudié les rapports de communication entre les hommes.
Non pas du point de vue de ce qu’on dit ou communique, mais de ce qui a autour : la relation.
Paul Watzlawick est génial, car, contrairement aux scientifiques, sociologues, psychiatres, plongés dans leurs recherches, il veut être pédagogue et faire profiter les progrès scientifiques à tous.

« La situation est désespérée, et la solution désespérément simple ».

Dans son livre  » Faites-vous même votre malheur« , il reprend ainsi avec moquerie mais justesse les maux qui nous pénalisent au quotidien, dans le rapport avec les autres.

Histoire de marteau.

langage-communication-cravate« Celui-ci veut accrocher un tableau. Il possède un clou, mais pas de marteau. Le voisin en a un, que notre homme décide d’emprunter.
Mais voilà qu’un doute le saisit. Et si le voisin s’avisait de me le refuser ? Hier, c’est tout juste s’il a répondu d’un vague signe de tête quand je l’ai salué.
Peut être était il pressé ? Mais peut-être a-t-il fait semblant d’être pressé parce qu’il ne m’aime pas !
Et pourquoi ne m’aimerait il pas ? J’ai toujours été fort civil avec lui, il doit s’imaginer des choses.
Si quelqu’un désirait emprunter mes outils, je le prêterais volontiers. Pourquoi refuse -t-il de me prêter son marteau hein ? Comment peut on refuser un petit service de cette nature ? Ce sont les gens comme lui qui empoisonnent la vie de tout à chacun ! Il s’imagine sans doute que j’ai besoin de lui.
Tout ça parce que Môssieu possède un marteau. Je m’en vais lui dire ma façon de penser, moi !
Et notre homme se précipite chez le voisin, sonne à la porte et, sans laisser le temps de dire un mot au malheureux qui ouvre la porte, s’écrit, furibond : « Et gardez-le votre sale marteau, espèce de malotru ! ».

Voilà comment on projette ses angoisses, ses réflexions, sur des postulats imaginaires et sur les autres.
Et voilà comment on rate une belle rencontre.
C’est oublier que les autres ont eux-même une « inner-life » et leurs propres réflexions et états d’âme. Et les projettent aussi sur nous.
Voilà pourquoi les rapports d’entente et de compréhension sont compliquées.
C’est le sens de la petite histoire de Watzlawick sur le marteau. Car elle est un peu caricaturale, volontairement.
Mais elle montre qu’avant même on ait instauré une discussion avec l’autre, chacun arrive avec son « bagage » d’émotions, de désirs, de principes.

C’est ce que Lewin, autre psychologue américain a mis en évidence :

l’individu est nourri de champs de tension. Avec son histoire, son environnement, son humeur du jour.
Lorsque l’individu rencontre l’autre, il exprime par l’approche ou l’évitement ce qu’il a en lui.
La communication est bien autre chose qu’un discours qu’on promet à l’autre. Elle est une faille fragile où chacun se met en danger, ne sachant rien de l’autre.
Anticiper ces tensions , positives ou négatives, permettent de mieux initier la relation.
C’est l’objet de la relation, qui définit comment le contenu de ce qu’on a à dire ou partager sera traduit, intégré, accepté ou rejeté par l’autre.
C’est l’objet de tout un pan de la communication de l’école Palo Alto, loin des schémas réducteurs d’une communication one-to-one basée sur la transmission d’un message d’un point A à un point B.
A s’inspirer, donc, dans « Faites vous-même votre malheur » [ Editions le Point ] , Paul Watzlawick, avant de vous lancer sur la logique de la communication.
Et ses 5 axiomes de la communication !

IMG_2454

1 commentaire

Classé dans Billet, Bonnes pratiques de communication

Une réponse à “La fausse perception des autres, en communication

  1. Pingback: Pourquoi faire la gueule ? | Zeboute' Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s