Archives du mot-clé communication non verbale

La communication n’est pas que mot, mais émotion.

erreur_de_communicationVous pensez avoir maîtrisé votre sujet, en vous lançant dans une explication. Un exposé. Vous avez argumenté comme il fallait. Chaque mot était pesé..

Et pourtant, tout le monde vous a trouvé ennuyeux, et on n’a rien retenu de ce que vous avez dit.

Une mauvaise communication ?

La communication n’est pas qu’énoncer des mots, des belles formules . Mais surtout, elle est faite d’émotions. Focus ! Lire la suite

Publicités

Conjuguer Ethos, Logos et Pathos dans sa communication

rhetorique_aristote_ethos_logos_pathos

Dans votre vie quotidienne, ou en entreprise, savoir communiquer, partager ses idées, convaincre est primordial.

La bonne technique n’est pas que de trouver les bons mots, mais surtout avoir une attitude.

Explication ! Lire la suite

Pourquoi faire la gueule ?

faire_la_gueule_copine_moueFaire la gueule.

Faire la gueule, c’est le principe universel que tout le monde a pratiqué.

Plus simplement, c’est bouder.

Et même le plus petit enfant que nous avons été a employé cette technique infaillible . Mais est elle efficace ? Lire la suite

Maitriser sa communication est ce vraiment possible ?

double_contrainte_communication_bloqueeToutes les techniques de communication sont à portée de main.

Et pourtant, même en pensant tout maîtriser, ce qui se cache autour a un effet bad buzz.

Illustration en image !

Lire la suite

Pourquoi oublie-t-on de communiquer sans les mots ?

art_happening_performance_urbainCommuniquer, ça parait simple ! Nous avons les mots pour parler, écrire. Nous avons les réseaux sociaux pour partager.
La communication non verbale est tout ce qui n’est pas « verbal », par définition.
Et lorsque vous parlez à votre boucher, lorsque vous parlez à des collègues, lorsque vous faites un discours, l’important n’est pourtant pas dans les mots.
Mais tout ce qu’il y a autour :
l’habillement, l’intonation de la voix : triste, ou joyeuse , les regards : chaleureux, ils vous permettent de gagner l’adhésion.
les tics qui peuvent trahir une hésitation alors que vous aviez préparé minutieusement votre discours.

Pourquoi ne pas attacher plus d’importance à la communication non verbale ? Explications. Lire la suite

Nous ne communiquons pas par les mots

règle des 7 – 38 – 55 %

Nous le savons tous, parler avec sa bouche, ses mots, ne suffit pas  à se faire comprendre.

Souvent, les gestes qui nous accompagnent nous trahissent. Lire la suite

La vie est un théâtre : communiquer comme un engagement, selon Goffman

Qu’est-ce communiquer ?
Au-delà des échanges de messages, par la discussion, ou les messages sur textos, communiquer c’est d’abord être avec les autres.

Et communier.
Birdwhistell, ou l’école de Palo Alto, représentée par Paul Watzlawick ont toujours considéré que l »on « participait à la communication » plutôt qu’on ne la produisait.

Que l’on était membre ( d’un groupe, d’une société ) , parce que l’on y était prévisible, et que l’on « performait » la culture en permanence par ses faits et gestes.
Loin des conceptions usuelles de la communication, où l’on envoie un message à l’autre, comme dans une partie de « ping pong ».
On est dans un « orchestre », où la partition est déjà en cours. A soi de se mettre dans la bonne note.
La communication comme une longue partition.
Loin des schémas traditionnels des SMS qu’on s’envoie.
A lire, avec la vision de Goffman ! Lire la suite

Erreur de com’ ? La larme de joie ou de tristesse

La larme coule sur la joue.

Que signifie cette larme ?

Est-ce une larme de joie, ou larme de tristesse ?
La communication non verbale ne permet pas toujours d’être claire.
Et à la différence de la communication verbale, rationnelle et explicite.
Les erreurs de communication reposent souvent sur de mauvaises interprétations de la parole verbale et « non-verbale ».
Nous illustrons ces difficultés de communication, par l’approche de Paul Watzlawick, qui a redéfini un cadre général de la communication. Lire la suite

Erreur de com’ ? Personne ne m’aime !

J’envoie un email à mon amie, pour l’inviter à un déjeuner romantique.

Celle-ci reçoit bien le mail, et répond favorablement.
Malheureusement le mail de sa réponse tombe dans ma boîte « spam », et je ne le reçois pas.

Je crois que mon amie refuse cette invitation.
Et pire daigne même de répondre. Mon amie s’interroge de mon peu de considération à son égard : « Je réponds, et m’ignore ».
Le problème de communication est sans fond.

Nous restons en silence, persuadés de la poujaderie de l’autre.
Voilà un problème courant de la ponctuation de nos échanges, dans nos interactions.
Penser que l’Autre a la même quantité d’information que moi.
Ces erreurs sont relatives à la « ponctuation de la séquence de faits« .

Nous décrirons rapidement ce que cela signifie, et les erreurs induites. Pour mieux les discerner, dans notre travail quotidien de « bons communicants ». Lire la suite