La copie carbone, cet objet oublié du XXème siècle !

carbon_copi_livreur_recipisse_signatureDans vos emails, souvent, vous mettez un destinataire en copie. Vous remplissez la case cc ..  CC pour ?
CC pour Carbone Copie.

Usage moderne d’un usage perdu, celui de la copie carbone.

 

Retour sur une pratique oubliée ?

Les dernières pratiques du Copie Carbone.

carbone_copy_cc_definition_usage_copieLa copie carbone, pour ceux qui l’ont connu permettait tout simplement de dupliquer ce que l’on écrivait sur le papier.
Mise entre deux feuilles de papier, le carbone imprimait sur le deuxième feuillet de papier l’encre qui s’inscrivait sous la force du stylo.
La copie carbone existe encore, dans les duplicatas de facture, les contraventions.
Lorsque l’usage numérique n’est pas encore possible, ( sur les bons de commande, facture ), la copie carbone permet de donner un deuxième exemplaire au client.
Lorsqu’un chauffeur remet un colis à son destinataire, par exemple.
Dans les contrats ( d’assurance, bancaire ), l’usage a été abandonné. On préfère faire signer 2 fois le client, c’est plus propre.
Car le carbone était salissant, et salissait les mains.
Ces pratiques, même en nomadisme, disparaissent elles-même. Le seul usage qui demeurait sur la copie nécessaire en 2 exemplaires est la signature.
Cette signature devient aujourd’hui électronique. La copie papier peut disparaître !

 

Le CC, cet acronyme persistant.

Les restes de cette pratique sont pourtant d’actualité, par l’acronyme cc ( carbon copy ), qui dans un usage numérique n’a aucune comparaison physique.
Le symbole cc a le mérite d’être concis, dans nos messages. Tout va bien.
Le numérique empreinte donc ce raccourci, et en terme de médiologie, c’est un bel hommage aux techniques anciennes.

Le Copier / Coller, Made in XXème siècle.

enfant-internet-école-apprentissage-médiologieLe copier / coller qu’on pratique dans les usages numériques ont cette descendance, donc, du carbone copie qui permettait de copier rapidement un texte, en un deuxième exemplaire. La technologie permet cependant de copier/coller ad libitum…
On remarquera que le Copier Coller ( cc ) love le Carbone Copy ( cc ). Ils ont le même petit nom raccourci.

 

Même acronyme, même usage !

La médiologie, ou les usage techniques au fil des siècles.

corps_technique_etudeLes pratiques humaines persistent : celles de dupliquer.
Les moines, avant l’impression de l’imprimerie, copiaient à la plume les textes religieux.
Vous voyez cela d’un ancien temps, mais les anciens usages techniques ont des conséquences souvent encore immédiates  et concrètes dans nos usages humains.

Exemple : L’orthographe en a été largement modifiée, par les usages techniques.
Auparavant, on écrivait « forest » pour le mot « forêt » ( forest, qui est resté en anglais ). Parce que l’écriture avec la plume nécessitait de lever la plume pleine d’encre ; avec toutes les difficultés de tâcher. Pour éviter de lever la plume et d’écrire l’accent circonflexe, on préférait le « st ».
L’histoire et les moyens associés à l’époque ont donc de grandes conséquences sur notre vie au quotidien. ( on lira l’orthographe et la technique ).

L’arrivée de l’imprimerie a donc permis de changer la donne, et de dupliquer les livres, de manière industrielle.

Le carbone copie a été réservé longtemps à l’amateur, au particulier qui ne pouvait disposer de la technologie qu’était l’imprimerie.
Pouvoir a minima dupliquer ce qu’on écrivait était ainsi l’ancêtre de notre usage numérique aujourd’hui.
Car aujourd’hui nous n’avons plus besoin de solutions industrielles lourdes pour être autonome et produire ce que l’on souhaite.

Pas besoin de maison d’édition pour produire sa musique ( des plateformes numériques existent ).

Les outils numériques permettent de publier, de composer sa musique, sans grand moyen.
Le carbone copie en ce sens est le premier pas d’une société numérique où l’on est autonome ( les 5 piliers de la société numérique ).
Entre le moine qui recopiait à la plume, et l’imprimerie qui a industrialisé la copie, les techniques ont évolué, mais l’usage humain reste le même : pouvoir dupliquer soi-même à des milliers d’exemplaires.

Les méfaits du CC.

infobesite_messagerie_entreprise_rseLa carbone copie est à manipuler avec précaution. Avant, l’empreinte physique sur le papier sur un second support permettait d’apporter la preuve.
Elle était force vis à vis du fournisseur ou du client.
Aujourd’hui, le cc dans nos emails ont cette même : on prend en témoin une seconde personne ce qu’on vient d’écrire.

Et souvent on met son manager, son chef en copie, pour laisser trace à son chef de qu’on dit à une personne tierce. on prend ses précautions en mettant en « carbone copie » son chef, son supérieur.
Dans les pratiques en entreprise, ces carbone copies sont parfois carboniques ( dans le sens, le carbone brûle ! ).

( Ce sont des techniques de communication délicates, comme évoqué ici : les erreurs de communication en entreprise. ).

La copie carbone est moins bleur aujourd’hui, moins sale.

Mais elle laisse encore une petite empreinte dans nos usages numériques.

Cc, souvenez vous, lorsque vous twittez ou e-mailez !

 

Poster un commentaire

Classé dans Billet, ces objets oubliés, Fin du XXeme siècle, médiologie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s