Pourquoi ne doit on pas faire de fautes d’orthographe ?

classe_inversée_pédagogie_collaboratifTu m’as compris quand même !
Devant une faute d’orthographe, on fait la moue. Ce n’est pas si grave ? Celui qui montre du doigt l’erreur apparaît comme pointilleux.

Et dans un monde où on écrit vite, moins, et avec un pouce, la faute d’orthographe devient un objet bizarre..
Pourtant à l’école, comme en entreprise, ces petites erreurs ont une importance. Expliquons pourquoi !

Respecter le monde où l’on on vit, ou la communication communautaire.

Une faute d’orthographe ou de grammaire est quelque chose qui ne rentre pas dans la règle établie.
Or, respecter la règle, même pointilleuse, est important, c’est le sens de la vie. Depuis tout petit, pour pouvoir survivre, on a besoin des autres.
De sa mère ( pour se nourrir ), de sa famille, puis des relations avec les autres.
C’est dans la relation humaine que cela devient important.
Ce que l’école de Palo Alto, regroupant des psychiatres américains a montré :

« communiquer, c’est entrer dans l’orchestre« .

Il faut savoir jouer la bonne partition de musique, pour être en harmonie, dans la communication.
[ A lire ici : la communication comme un orchestre ]

La partition du joueur de musique, dans notre monde de communication, ce sont les règles, les normes, les conventions, la politesse.
Ces règles permettent de partager des façons d’être, de s’exprimer de façon commune.
Savoir écrire, et bien orthographier, c’est en ce sens savoir respecter.
Peu importe finalement la faute ou la nature de l’erreur.
L’idée n’est pas d’être rigoriste. Les lois de l’orthographe, les mots évoluent, disparaissent. Et on n’écrit pas aujourd’hui comme il y a cent ans.
Ce n’est pas tant le contenu de la faute qui est importante, c’est la forme : il faut se conformer à ces règles.
Conformer, c’est le même mot au sens étymologique que former et formation.

L’orthographe dans le monde du sms.

sms_voeux_carte_voeux_traditionComme je l’ai précisé plus haut, l’orthographe est relative.. Ce qui compte, c’est d’être dans la règle établie.
L’exemple de l’usage du SMS est un bon exemple : on ne suit pas les mêmes règles d’orthographes, et pourtant on y respecte le même code.
Celui qui manie parfaitement l’orthographe et utilise des phrases à rallonge est hors de « l’orchestre », de la communauté qui s’exprime.
L’usage est bien d’utiliser des mots concis, courts, et celui qui s’applique à utiliser les mots traditionnels parait « has been ».
Ne pas parler « jeune », lorsqu’on est avec des jeunes, c’est ne pas être dans l’harmonie du groupe, et je n’en ferai pas partie.
Cet exemple illustre que ce n’est pas tant la faute d’orthographe que la faute de ne pas être avec la règle qui pose problème.
Alors, oui, il y a des règles à suivre, à se conformer. Voilà pourquoi l’orthographe est importante, dans la communication usuelle.

La lisibilité ou l’illisibilité de l’erreur d’orthographe.

Modèle de communication de ShannonLa faute d’orthographe fait du « bruit », au sens de Claude Shannon. Dans le canal de communication, comme le téléphone, par exemple, il peut y avoir des parasites / la ligne téléphonique peut être mauvaise. Même si globalement on comprend la conversation, et que ce bruit est léger, on est gêné.
La faute d’orthographe, c’est la même chose. C’est ce petit bruit qui irrite.
La langue est toujours redondante, par sa nature. Dans la phrase, « Emilie m’attend à l’école », les mots « Emili m’atten a l’écol » suffisent à comprendre le sens. Les voyelles et consonnes manquantes sont redondantes. On n’en a pas besoin. Mais lorsque je lis, le cerveau « imprime » les mots pour pouvoir identifier rapidement ce dont on parle.
Les mots deviennent en eux-même des phonèmes qui permettent instantanément de comprendre le sens.
Lorsque la photographie du mot n’est pas possible ( parce qu’il y a erreur dans son écriture ), le cerveau ralentit , et doit analyser ce qui cloche…
Voilà pourquoi la faute d’orthographe est un « bruit », pas grave, certes, mais elle rebute le cerveau et ses habitudes.
Elle nuit à la lecture. Et peut irriter…

A lire : Théorie de l’information, selon Claude Shannon.

2 Commentaires

Classé dans Billet, médiologie

2 réponses à “Pourquoi ne doit on pas faire de fautes d’orthographe ?

  1. Bonjour ! Intéressant !
    Je dirai même plus encore que l’orthographe est le ménage de la langue français : « bien écrire », mais en faisant des fautes d’orthographe, c’est vivre dans un château, mais un château sale !
    Respecter l’orthographe a donc une vertu de salubrité/d’hygiène publique et personnelle.

    Cordialement,
    Pep’s

  2. Oui la réforme de l’orthographe du moment n’est qu’un moment. L’usage restera et décidera. Ainsi effeçtivement nous avons un beau château et évitons les fantômes qui les hantent ! Merci de votre clin d’œil !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s