La technologie, et votre smartphone ont changé notre orthographe

saint_simon_industrie_francaiseLe monde technique, largement ancré avec les nouvelles technologies fait souvent peur.
On se méfie des nouveaux usages ( réseaux sociaux, internet, web ) qui font perdre du temps.
Qui rendent nos adolescents « addicts ». Et on passe moins de temps sur les activité d’antan.
Pourtant, l’objet technique ou technologique dont on a peur n’est pas nouveau.
Avez vous peur de porter des lunettes ?
Non.
Et bien, les objets technologiques d’aujourd’hui doivent avoir la même fonction, comme les lunettes.
Et ils façonnent en permanence notre vie, même intellectuelle, comme l’orthographe !

La technique, c’est en moi.

L’objet technique fait partie de notre histoire, depuis la préhistoire, avec les premiers silex pour faire le feu.
Et notre corps lui-même est un objet « technique », dans le sens où il expérimente des gestes techniques insoupçonnés ( la marche, l’escalade, la pratique des objets qu’on manipule comme la pelle tout simplement ). C’est ce que nous a expliqué Mauss, dans son essai l’homme objet technique.

La technique est donc ancrée dans notre quotidien, et le façonne.
C’est ce que Régis Debray a rassemblé, dans le concept de la médiologie : l’outil fait partie de nous, il structure, nous rend différent.
Même pour des aspects éloignés de la technologie, comme la langue française, que nous manipulons tous les jours.
Et voici le plus bel exemple pour montrer que la technique par exemple a façonné notre orthographe.

Au commencement était le verbe puis l orthographe.

Pourquoi écrire Forêt avec un accent circonflexe ?
En anglais, forêt se dit forest.
Et dans la littérature française, bon nombre de mots ont vu le « est » se transformer en « êt ».
A l’époque de l’écriture avec la plume et l’encre, avant l’imprimerie, l’écriture à la plume était compliquée.

Redresser la plume, reprendre de l’encre pour ajouter un symbole ( l’accent circonflexe ) au dessus de la letre E était source de bavure : l’encre coulait, et on faisait des pâtés d’encre.
Aussi, pouvoir écrire sans lever la plume était la règle la plus efficace pour bien écrire sur le papier.
De ce fait, souvent, on faisait des liaisons. Et on évitait de lever la plume.

A contrario, pour l’imprimerie arrivée ensuite, l’accent circonflexe était une aubaine : plutôt que d’écrire « forest », sur 6 cases dans les épreuves métalliques de l’imprimerie, le mot « forêt », avec l’accent circonflexe permettait de gagner une case, dans le process d’impression.
Voilà comment la problématique technique s’est inscrite dans la littérature, et la grammaire française.
Le poids du plomb a eu raison du poids de l’orthographe.

Les erreurs d’orthographe.

L’orthographe française est très compliquée.
Nos pauvres amis étrangers qui tentent d’apprendre notre langue ont de quoi être déboussolés.
La faute est un peu à notre histoire.
Exemple : le mot doigt.
On pourrait l’écrire doi. Pourquoi un gt à la fin ?
L’explication est simple, même si aujourd’hui cela complique la tâche de nos jeunes élèves.
Les troubadours, au moyen-âge, écrivent pour déclamer publiquement les poèmes qu’ils écrivent. L’écriture est là pour pouvoir déclamer à voix orale un message. Aussi, l’écriture phonétique simple, efficace va à l’essentiel : on dira « doi ».
A la même époque, cependant, les juristes utilisent la langue latine. Leur quotidien est d’écrire en latin, et zapper entre le français de l’époque et le latin est compliqué.
Comme aujourd’hui pour un français/anglais qui peut se tromper sur le mot « adresse » ou « address ».
Quand on zappe d’une langue à l’autre, forcément on peut se tromper.
Voilà pourquoi les juristes qui zappent entre le latin et le français mélangent les genres.
Et en latin, le mot doi est « digitus ». Voià pourquoi on parle de doigt. Un erzatz de « digitus ».

La langue n’est pas inscrite au patrimoine de l’académie française.
On le voit par l’exemple cité plus haut, elle est ancrée dans un contexte historique ( le mélange des langues ) et surtout d’un contexte technique.
Aujourd’hui, on « s’offusque » des mots limités sur Twitter, dans un monde numérique où la data n’est plus un problème en terme de stockage physique.
Contrairement aux problématiques de l’imprimeur, qui voulait gagner un espace physique sur sa planche à imprimer.
Cet exemple est à conserver, car dans un monde à terme où la ressource naturelle deviendra rare, on reviendra à notre imprimeur qui économise le bon caractère.
A suivre, je vous le promets. Ce n’est pas si loin.
Nos limites techniques changeront encore nos modes de communication et d’usage.
C’est pas grave, on reviendra à l’âge d’or d’antan. C’était pas si mal, nous dirait nos ancêtres !

4 Commentaires

Classé dans Billet, médiologie

4 réponses à “La technologie, et votre smartphone ont changé notre orthographe

  1. Bonjour !
    Merci pour ce billet fort intéressant ! Et félicitations pour votre blogue, qui est une vraie mine.

    Sinon, faut-il parler de « simplicité » ou d' »appauvrissement » de la langue, réduite aujourd’hui au mode sms ? Le débat est effectivement toujours d’actualité ! Et si l’on écrit « doigt » = « doi », sera-t-il évident de parler ensuite de… »doigté » ?😉
    D’autre part, je ne suis pas sûr qu’il soit pertinent de penser revenir à un « âge d’or d’antan ». A ce sujet, un sage célèbre recommande de ne pas dire : « D’où vient que les jours passés étaient meilleurs que ceux ci ? Car ce n’est point par sagesse que tu demandes cela… »

    Sur ce, bonne suite pour votre blogue !
    Cordialement,
    Pep’s

    • Merci pour le doigté qui a effectivement un vrai sens
      Sémiotique.
      L’objet ici est de ne pas rêver les temps Anciens. Mais justement revoir les usages numeriques aujourd’hui.
      Merci pour vos encouragements . Écrire sur les sciences de
      L’information et de la
      Communication , c’est une passion . A lire. Bonnes lectures !

  2. Pingback: La technologie, et votre smartphone ont chang&e...

  3. Pingback: La copie carbone, cet objet oublié du XXème siècle ! | Zeboute' Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s