Les 8 étapes pour changer les choses

pingouin_méthode_changement_alerte_banquiseLa fable Alerte sur la banquise est une histoire de pingouins et d’iceberg.

Une illustration intelligente de la façon dont on peut changer les choses !

En 8 phases pour inculquer le changement, la méthode est joliment illustrée par la fable, écrite par John Kotter et Holger Rathgeber.

A lire ici !

La fonte des neiges d’un glacier voit mettre en périple toute une colonie de pingouins. Fred, un des pingouins, observateur se rend compte de la gravité. ET si le glacier fondait, toute les familles se retrouvaient en danger.

Bien sûr, ce n’est pas une certitude, ce phénomène. Si ce n’est pas sûr à 100%, faut-il faire vraiment quelque chose, et inquiéter tous les pingouins, qui en ce moment ont besoin de trouver de la nourriture…

Alors voilà, il faut bousculer la colonie de pingouins !

1. Créer un sentiment d’urgence !

J’ai souvent pensé avec erreur que pour changer les choses, il fallait le faire en douceur. Et effectivement, c’est ce qu’il faut faire pour retrouver un sentiment de sécurité, facilement.

Et ne pas provoquer d’hystérie, de panique, de peur face au changement.

Mais de cette façon, on ne met pas tout le groupe en mouvement. Et pire, on laisse les grincheux, les parasites qui veulent bien sûr ne rien changer prendre le contre pied du changement. comme le pingouin, NonNon qui a toujours le bon argument pour saper l’énergie des pingouins qui veulent changer.

L’homme est ainsi fait qu’il résiste au changement.

Les petits changements sont en fait une façon de revenir à un d’état stable.

c’est le principe de l’homéostasie : le retour à l’état initial.

Pour vraiment changer les choses, la technique est bien de changer de niveau, qu’on appelle un changement de niveau 2.

Le changement pour qu’il soit radical doit donc montrer qu’on ne peut rester dans cet état si naturel, si rassurant de ne rien faire.

Créer un sentiment d’urgence, et de montrer le risque qu’on fait en restant comme maintenant est donc fondamental. Cela aide les autres à percevoir la nécessité du changement.

Le risque, le danger exprimé permet également de tenir l’attention : l’homme est un animal, et face au danger, vous le savez, le corps se met en vigilance. Comme une antilope qui sent la présence du lion… L’adrénaline est sécrétée. chacun est en attention.

Dans notre vie pratique, voila comment rendre attentif une assemblée, et expliquer la nécessité de changer. Bien sûr, c’est la première étape. Il faut par la suite rassurer…

2. Réunir l’équipe de pilotage.

Elle doit comprendre toutes les compétences.

Leadership, crédibilité, capacité de communiquer, autorité, compétences analytiques, regroupées autour du sentiment d’urgence.

Une équipe soudée pour bien utiliser chacune des compétences requises, au bon moment.

3. Développer la vision et la stratégie de changement.

imageLes chiffres, les explications soporifiques ne parlent qu’aux amateurs de chiffres, aux férus de concepts. Mais tous ne sont pas adeptes . l’exemple, les images, les histoires qu’on raconte sont souvent plus parlantes. Pas de présentation PowerPoint. Fred le pingouin était déjà perdu à la 2eme diapositive sur les 67 de la présentation PowerPoint …

La vision est une projection positive de la change qu’on veut changer. La bonne pratique est de faire visualiser une image positive, avec des sensations. Car avec les bruits de victoire, les applaudissements , on imprégné plus l’autre de l’objectif. Le corps tout entier empreinte ce qui est visualisé. La vision doit donner du sens, et surtout remettre en avant les valeurs. La colonie des pingouins existe par la solidarité, la réunion des familles. Leur vision est l’harmonie des familles et non s’attacher à Devoir quitter l’iceberg par exemple .

4. Communiquer pour faire comprendre et adhérer.

Veiller à ce que le plus grand nombre soit informé, et acceptent la vision.

Les interprétations, la mauvaise perception est légitime. N’oublions pas que dans la communication, la déperdition des mots est énorme. Multiplier les moments de partage de la vision du changement qu’on doit amener  est donc essentielle, pour qu’elle soit bien comprise.

5. Donner aux autres le pouvoir d’agir.

L’engagement se fait dans les actes. Les arguments soutiennent certes la légitimité et la rationalité de ce qu’on propose. Mais cela ne conduit pas à obtenir l’engagement obligatoirement. Kiesler indique lui même :

“seuls les actes nous engagent. Nous ne sommes donc pas engagés par nos idées, ou par nos sentiments, mais par nos conduites effectives »

Ce sont les premières actions qui donneront le pouvoir de faire avancer tout le monde.

De plus, le fait que les gens s’approprient le pouvoir permet de rassurer, et de légitimiser le projet comme étant le projet de tous. Et ca le deviendra !

6. Produire des victoires à court terme.

carbon_copi_livreur_recipisse_signatureCela est évident mais devant le long chemin à parcourir jusque l’objectif ou le grand changement , les étapes doivent permettre de faire le point.

Et de fêter ces premières victoires. Il n’y a pas que de grande victoire , mais assis de petites victoires. Là encore cela rassurera les personnes sceptiques ou apeurées.

7. Persévérer.

Rebondir sur les difficultés, les échecs.

8. Créer une nouvelle culture.

Soutenir les nouveaux comportements, rendre familier les changements produits inscrit dans l’ADN de tous la nouvelle culture, les nouveaux usages produits. Avec des mots, des histoires. Les expériences vécues, qu’on raconte enracinent dans la mémoire.

L’intérêt de la fable de John Kotter, Holger Rathgeber Alerte sur la banquise est de distiller cette méthode en 8 étapes dans une jolie fable . A lire !

Poster un commentaire

Classé dans Communication d'entreprise, Théorie changement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s