Archives du mot-clé albert camus

La vie numérique et ses bonnes surprises

L’objet de ce blog est de réfléchir sur les sciences de l’information, de la communication, et d’une pratique de la condition humaine. Et de vous permettre de réfléchir sur des sujets relatifs à la communication.

J’oublie un peu la condition humaine, car elle est plus personnelle. Et c’est se dévoiler. Let’s try ? Lire la suite

Albert Camus et notre monde

Que penserait Albert Camus de notre monde ?

Enfant d’Algérie, confronté aux aléas de violence, lors de la guerre d’Algérie, il a pris position. Et a créé le journal « Le combat ».

Dans notre monde aujourd’hui bouleversé en Afrique, il pointerait son regard, son doigt.

Et on l’écouterait.

Sans Tweet, sans discours médiatique. Albert Camus aurait un blog, c’est sûr, pour échanger. C’est le bon format.

Lire la suite

Manifeste d’une vie face à la crise

Vivre aujourd’hui, c’est vivre dans une urgence .

Ne pas écouter la radio, les médias, pour ne pas se noyer de l’infobésité : l’information qui nous déstabilise.

A écouter notre monde aujourd’hui, la vie est finie…

Les grandes crises ont toujours été de mise. Aujourd’hui, crise financière.

Quelles clefs ? ici même. Lire la suite

Je n’ai pas d’amis sur Facebook, Twitter m’a sauvé

Amis sur facebook ou twitter pour la vie

Pas d’amis ? pas grave, lis cet article : Parole à un adolescent ou la solitude du monde.

Les lecteurs de ce blog seront surpris, et je n’ai pas honte de le dévoiler. Autant les « pros » de Twitter et Facebook revendiquent des centaines, voir des milliers de fans, d’amis, ou de followers, j’ai 16 amis sur Facebook, et 22 « abonnés » sur Twitter. Au delà d’une mélancolie passagère, décryptons ! Lire la suite

Sémiotique d’une solitude sur le web

La sémiotique, l’étude des signes, de notre vie dans le quotidien, que ce soit dans la nature ( les empreintes, les phénomènes naturels qui nous impressionnent) , ou dans la culture, voilà l’intérêt d’une vie, d’une curiosité, des instincts. Ce n’est pas étudier, mais vivre avec le monde. Lire la suite