La vibration du smartphone

C’est smart,

C’est lisse,

C’est chaud, fluide.

Pas d’anicroche.

Le virtuel lui accroche.

Il imprime.

Le temps d’un instant.

Qui sature mon espace temps.

Pendant ce temps,

Plus de temps présent.

Les bits s’écoulent,

A chaque notification.

Mon pouce me pousse.

À aimer les quatre ou cinq icônes :

J’aime, je compatis, je suis triste, je suis en colère.

La langue française a beaucoup plus de subtilité.

A l’image de la subtilité de nos émotions et spiritualité.

Le numérique est binaire. Bis.

C’est plus simple, rapide et réducteur.

L’ennui n’existe plus.

Aujourd’hui il devient torpeur ou dépression.

La libre rêverie est la libre liberté.

Il faut faire, défaire.

Pourquoi pas se faire ?

Retrouver son nombril.

Non d’égocentrisme mais trouver son point cardinal et ne pas le lâcher.

Dans les dernières minutes, heures, jour, années.

Ah je lâche,

Mon smartphone n’a plus de batterie.

Moi non plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.