C’est la rentrée.. petite règle pour vivre ensemble !

Après plusieurs mois de confinement, plusieurs mois de désert social, comment se retrouver ensemble ?

En entreprise, à l’école, entre amis, c’est l’heure où on va se retrouver.

Et comment le faire positivement ?

temps de lecture : 5′ ! Vous ne le regretterez pas !

L’expérience du confinement.

Chacun a vécu différemment le confinement.

Avec parfois des douleurs familiales vue la crise sanitaire.

Des confinements dans la solitude. Dans de petits espaces.

Ou au contraire, un recul pour mieux réfléchir au sens du travail. Et être bien et serein tout en étant efficace.

Je me suis habitué au télétravail.en entreprise.

Je me suis habitué aux cours à l’école, à distance avec la maîtresse à distance.

Maman me faisait la leçon des devoirs.

Je n’ai plus vu mes collègues.

Je n’ai plus vu mes amis.

Je n’ai plus vu mes copains de l’école.

Je n’ai plus vu ma maîtresse.

Un peu, par visio, comme on dit.

Alors maintenant on va se revoir.

Et dans l’énergie et l’excitation de se retrouver, comment faire ?

Passer du néant à la retrouvaille un peu factice mais jubilatoire est elle possible ?

Faire comme si tout cela n’avait pas existé.

Cela laisse des traces.

Même si les égos des grands forts considèrent ce moment extra-ordinaire comme une petite parenthèse, c’est ne pas faire preuve de recul, d’introspection.

Alors j’ai revu quelques collègues, en présentiel.

Avec déception.

Une tristesse où on revient physiquement au travail pour faire des visios avec ceux qui ne sont pas revenus.

Et…. comment profiter de revenir ensemble physiquement sur son lieu de travail pour réinventer et réechanger le moment de vivre ensemble.

Le questionnement, selon vous !

Ces questions m’ont perturbé.

Je rêvais le lundi matin de prendre un café avec les collègues que je côtoyais.

Cela m’a titillé : avant, le moment avant le confinement , je n’avais pas spécialement eu l’envie et l’effort de prendre ce petit café du matin, instant presentiel de partage. Car on se côtoyait toute la journée.

Ma grande déception de revenir au boulot fut terrible : on se salue et chacun repart dans son activité nécessaire.

Alors que ces petits et débuts d’échanges et de retrouvailles, à mon sens devraient permettre de remettre du sens à vivre ensemble.

Mode dépression. Plus envie de revenir au travail…

Bienveillance !

On parle souvent de bienveillance dans les usages en entreprise ou scolaire.

Et ce mot a d’autant plus de valeur qu’aujourd’hui, oui il faut savoir s’adapter, comprendre, avoir l’empathie sur la façon dont chacun vit la situation.

La délocalisation des mesures au plus prêt des citoyens ( entreprises, municipalités, école ) me semble utile.

Sur les réseaux sociaux où dans les médias, on fustige le manque de règles.

Mais en tant qu’être humain, ne peut on tout simplement être intelligent et ne pas attendre les règles, les décisions ?

Le modèle hiérarchique que tout le monde veut suivre ( quelles sont les règles ) mais qu’on fustige devrait permettre individuellement d’être responsable.

Cet été , en Dordogne je me suis promené dans les beaux marches de Sarlat, de Gourdon. Devant l’affluence dans la rue je n’ai pas attendu les règles du préfet ou du gouvernement pour savoir si je devais mettre un masque et prendre les distanciations sociales.

J ai juste mis mon masque car j’ai considéré, en tant qu’individu majeur, responsable que cela pouvait être « dangereux ».

Cessons de fustiger gouvernement, entreprises.

En tant qu’être humain, le sang jaillit dans notre cœur, le cœur bat et chacun doit se protéger pour rester terriblement vivant. Ce ne sont pas des lois qui doivent nous faire tenir debout. C’est soi même.

Et aider et protéger les autres. Avec sa propre conscience et générosité.

C’est le « test & learn «  : ce sont les gens au plus proche qui peuvent réfléchir aux bonnes méthodes de vie en collectivité.

La bonne pratique !

Pour revenir sur de bonnes bases avec ses collègues, ses enfants, ses amis, c’est de reconsidérer les règles de politesse ou plutôt les règles d’un bien vivre ensemble.

Surtout prendre attention à ce qui s’est passé.

Et c’est l’objet de la petite règle universelle des 3 p qui s’applique partout :

Pour être Performant ( être bien avec les autres ) , j’utilise la Protection ( avant et pendant les échanges ) dans les propos pour se Permettre ( permission ) de mettre les mots avec l’autre.

C’est la règle expliquée ici qui me nourrit tous les jours !

A utiliser sans modération.

Alors allez voir : la règle des 3P

 

Une réflexion au sujet de « C’est la rentrée.. petite règle pour vivre ensemble ! »

  1. Ping : Foireux liens d’octobre (41) : burn out, épuisement ou maltraitance professionnelle – PEP'S CAFE !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.