Les nouveaux challenges de l’économie collaborative

L’économie collaborative est une nouvelle donne, de nouvelles façons de consommer, de vivre avec son temps.

L’essor de cette économie a été fulgurante. Airbnb est une entreprise plus côtée que la chaîne d’hôtel historique Accor.

Blablacar, tout doucement, a raflé 15% du trafic des longues distances, face à la SNCF.

Mais comme toute nouveauté, l’économie collaborative doit faire face aux résistances, légitimes ou pas.

Petit panorama des grands challenges auxquels doivent faire face cette nouvelle économie !

L’économie collaborative en question ?

Anne Sophie Novel, journaliste au Monde, dans une conférence autour de l’économie collaborative a été claire :

L’économie collaborative est un formidable tremplin à la vie sociétale, la vie plus raisonnable en terme d’écologie, de gaspillage.

Pour le commun des mortels, l’économie collaborative est un peu un « troc » : face à la crise, pourvoir échanger, acheter moins cher, et plus respectueux de notre vie en société, voilà l’apport bénéfique d’un usage loin des schémas mercantiles traditionnels.

Ainsi se sont positionnées les nouvelles entreprises, de l’économie durable.

Offrir des services moins chers, gagnant-gagnant pour le fournisseur de services, et pour le consommateur.

Anne-Sophie Novel soulignait que nous étions à un instant déjà crucial de ces entreprises d’économie collaboratives : la co-existence de ces nouveaux usages avec la réalité.

Car, oui, ce mode d’échange se fait de particulier à particulier ( ou professionnel averti ). Et l’échange, c’est la monnaie, c’est le billet. Au black parfois.

Et c’est là que les ennuis commencent : la législation n’a pas prévu ce cas d’usage…

Ces nouveaux usages passent au-dessus des taxes, de la TVA… Rien de légalisé ( car non prévu dans la loi ).

Dans une bureaucratie française, étatique et largement taxée, cela pourrait ne pas vous surprendre.

Et vous pourriez encore crier haut et fort, qu’en France, on est pas moderne, et contre l’innovation.

Pourtant, vous lirez ici des exemples concrets de ces problématiques de l’économie collaborative.

L’innovation est excitante ; mais on ne peut pas tout faire. Même aux Etats Unis.

Les second-Share-Economy.

Surprenant, les anciennes économies traditionnelles s’approprient cette nouvelle économie collaborative.

Car les géants du net, bien que très efficaces, se trouvent face à des problématiques non imaginées, ou localisées.

Par exemple, vous louez votre appartement sur Airbnb , et votre locataire fait des dégâts chez vous…

Les assurances ont bien compris qu’il y avait là un marché, pour protéger les . La Maif par exemple propose d’assurer les services du particulier en tant que jobber.

Blablacar a prévu les assurances automobiles, dans ce cas un peu nouveau d’un passager qui n’est pas de votre entourage immédiat…

La paupérisation des travailleurs

Rendre service, par ses compétences ( bricoler, jardiner, ..) moyennant un bénéfice pécunier, est plutôt intéressant. Surtout quand on échappe aux taxes, aux formabilités administratives ( créer son entreprise, en auto-salarié ).

Quand cela procède d’une valeur sociétale, un appoint, cela est concevable. Travailler pour un géant américain qui vous donne une « tâche », une ou deux heures d’activité, cela est plus questionnable.

A tâche, pensons tâcheron, et d’une société où l’on vous emploie quand cela est souhaitable. Quand le client choisit.

C’est la société moyen-âgeuse où l’on utilisait le travail, à la journalier. Le tâcheron, le journalier.

Le risque est bien là : dans une société où le chômage est haut, où les aides d’assistanat donnent un niveau de vie minimum : travailler avec ce petit plus aide au quotidien. Mais cela peut être infernal. Et se retourner contre l’économie collaborative au départ. Salvatrice. Qui doit rester marginale ?

Les conducteurs d’Uber travaillent à plein temps. Et attendent la notification sur leur smarphone d’un travail improbable…

La question de l’économie collaborative est de se redéfinir et construire des contours sociétaux, humains.

A lire : l’économie collaborative, expliquée par Anne Sophie Novel.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Billet, Economie collaborative

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s