J’aime mon facteur : La Poste et la confiance, ou la transformation numérique !

A vélo avec un facteurLa valeur de la poste : la confiance.

Devant un monde ou le courrier physique disparaît, la poste a changé de paradigme.

Les facteurs ne sont plus là que pour distribuer le courrier.

Comment la poste devant la fin du courrier peut elle redécouvrir son métier ?

Et entrer dans la transformation numérique qui bouscule toute notre société ?

Pas par le courrier, mais par la confiance.

La culture de l’entreprise : la confiance.

Les valeurs de l’entreprise donnent le sens. Peu importe ce qu’on y fait. Tant qu’on sait pourquoi. C’est l’essentiel.

Le comment vient après !

La poste l’a compris et s’il fallait effectivement qualifier la Poste , c’est la confiance.

Son coeur d’entreprise n’est pas le courrier, pourtant historique. Mais la relation avec les usagers, au quotidien.

Bien plus qu’un livreur, un prestataire, le facteur connaît son territoire. Il le parcourt tous les jours. Et connaît ce que tous les grands géants américains comme Apple, Amazon ne peuvent obtenir : cette relation du « dernier kilomètre » : cette distance intime qui réunie l’homme avec le contact de l’entreprise.

Parce que le facteur distribue votre courrier sans jamais le lire. A la différence des grands acteurs du web. Ce qu’on publie sur Facebook , Instagram ou Twitter leur appartient , y compris vos photos personnelles. Il suffit de

Lire les conditions générales qu’on accepte avec légèreté .

  • A la différence des états y compris en France qui vérifie que vous ne prenez pas contact avec un site de musique illégal. c’est j’Hadopi.
  • A la différence des services de sécurité qui aux États Unis ont largement espionne le web.
  • A la différence des états qui censurent .
  • A la différence, la poste ne trie pas votre courrier pour décider si vous avez le droit de faire une correspondance avec quelqu’un.
  • A la différence de la poste qui ne lit pas votre courrier pour savoir si son contenu est bien ou pas.

Cette confiance, cette discrétion est la marque de fabrique de la poste.

Et changer le paradigme du courrier vers un partenaire de confiance est plutôt intelligent, surtout modernise avec les nouveaux usages.

Aussi , la confiance se démultiplie à outrance car c’est un vrai besoin.

La notion de plateforme.

timbre_fin_poste_vitesseLa poste historiquement s’était positionnée sur la distribution de courrier .

Les entreprises pour croître doivent au delà d’une activité repenser globalement leur cœur d’activité , pour ne pas se disperser. C’est l’enjeu de la transformation numérique. Qui n’est pas que technologique, mais sociétale, et globale.

Voilà pourquoi les entreprises de distribution d’eau peuvent s’intéresser à d’autres secteurs : la distribution de gaz, d’électricité. Et rester dans un même cœur de métier , pour y trouver cohérence et ne pas se perdre dans des activités incohérentes. L’échec de vivendi dans la production de film montre que de risquer dans des secteurs qui ne sont pas dans l’ADN est une erreur.

Pour la poste, l’enjeu est aujourd’hui de taille . L’activité courrier est en pleine décroissance [ la fin du timbre poste, à lire ]. Aussi remonter l’entreprise dans sa vraie fameuse, la confiance est un challenge , mais aussi une aubaine.

La confiance en son facteur, c’est la plus grande pépite dans un monde froid, anxiogène. Où les acteurs de l’économie numérique utilisent les données personnelles à notre insu.

La Poste tente de réussir un modèle innovant, se repositionnant sur cette valeur qu’elle a toujours eu, mais qu’elle remet en avant.

En proposant le coffre fort numérique, pour stocker vos données personnelles. Car vous pouvez avoir confiance en la Poste.

En distribuant les médicaments pour les personnes isolées. La confiance, et l’enjeu social d’un monde en re-construction.

C’est un bon début. Et c’est à suivre.

La Poste a pris une longueur d’avance, par nécessité. Elle est entrée dans le XXIème siècle.

A toutes les entreprises de prendre exemple !

On lira ainsi : la poste veut devenir le compagnon numérique préféré des Français.

 

1 commentaire

Classé dans Billet

Une réponse à “J’aime mon facteur : La Poste et la confiance, ou la transformation numérique !

  1. Tracol

    Permettez-moi de vous faire ce commentaire :Depuis plus de 30 ans La Poste distribuait mon courrier dans ma boite à lettres, qui n’a pas changé de place! Or, depuis septembre 2014 je dois faire, en voiture 10km pour aller récupérer mon courrier! J’habite en zone rurale, je suis retraitée, isolée, et bien maintenant certains facteurs dont le mien (instructions de leur hiérarchie) ne peuvent pas stopper leur voiture et faire 50m à pied.
    Et que disaient-ils dans la COP 21?
    Ce serait bien si La Poste n’oubliait pas la notion de Service Publique, La Poste qui continue à percevoir des aides de l’Etat jusqu’en 2017 (suite au contrat que La Poste à signé avec l’Etat représenté par une kyrielle de ministres ). Ce document peut être téléchargé, je l’ai fait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s