Comprendre la radicalisation terroriste

radicalisation_terrorisme_attentat_comprendreDevant le monde en chaos par les attentats, la radicalisation, chacun se demande : comment des français, nés en France, en province, et avec de bonnes études , de bons parents peuvent tomber dans la radicalisation. Et partir de leur univers vers des chemins de haine, de meurtre, d’auto-destruction ?

La manipulation est bien présente. Et j’aimerais vous en donner les clés, pour que vous compreniez mieux ce qui peut arriver à votre entourage !

 Les idées ne poussent pas au crime.

Petit exercice :

pingouin_méthode_changement_alerte_banquiseVous êtes ancrés dans la société, et bienveillant.

Vous êtes conscients des dangers de la menace du réchauffement climatique.

Vous êtes conscients qu’en France, de nombreuses personnes sont en difficulté.

Vous êtes conscients que la nature est détruite en permanence par des grandes sociétés multinationales qui préfèrent l’OMG à la biodiversité.

Et pourtant, dites-moi, êtes vous engagés dans un mouvement militant pour changer les choses ?

Vous savez que c’est important.

Ce n’est pas faute de lire la presse, écouter les reportages à la télévision sur ces sujets.

Est ce que vous vous enchainez devant les sièges des entreprises qui détruisent notre société devant leurs portes avec des canedas ?

Non.

C’est surprenant, parce que c’est beaucoup plus important que ce que font les terroristes qui veulent détruire notre monde démocratique.

Alors, vous le comprendrez ici, ce ne sont pas les idées et les meilleurs arguments qui font bouger les gens.

C’est un bon préambule pour vous montrer que nos enfants qui ont basculé ne sont pas juste des lecteurs et spectateurs d’idées qui les font basculer..

Certes la propagande nourrit les engagements. Mais l’engagement, ce n’est pas juste lire des textes sulfureux qui vous poussent au crime…

C’est plus subtil que cela.

Sectarisation et engagement.

islam_secte_terrorisme_france_comprendreLe radicalisme procède de 2 phénomènes : la sectarisation et l’engagement.

la sectarisation est l’enfermement dans un monde clos où les structures de raisonnement sont différentes. Et sorties des paradigmes de notre société.

Elles utilisent la faiblesse de l’individu. Et même un jeune bien inséré dans la société a des doutes, des failles. C’est la définition même de ce jeune qui doit entrer dans l’orchestre de la société, et qui n’a pas toutes les cartes en main.

Les sectes comme la scientologie, et toutes les sociétés sectaires utilisent donc les failles de chaque être humain.

Bizarrement, les médias ne s’intéressent plus à ces phénomènes pourtant présents.

Et dans la sémiotique du terrorisme, plutôt que de parler d’islamisme radical, on devrait plutôt parler de secte terroriste.

Les mots ont leur importance. La sphère médiatique préfère accompagner les mouvements politiques d’extrême droite, et faire le jeu des terroristes : l’amalgame entre religion et terrorisme…

Sur les mouvements sectaires, on se référera au site du gouvernement français : les dérives sectaires, aide.

Mais le plus important, dans l’acte de radicalisation est l’acte d’engagement.

Car la radicalisation terroriste est rapide, elle ne demande pas de faire des longues introspections manipulatoires sur l’inner-life de ces jeunes. Certains jeunes sont partis en Syrie au bout de 6 mois…

La théorie de l’engagement est une aide intéressante. Car elle permet de bien comprendre comment on peut s’engager pour quelque chose, peu importe l’objectif ( louable ou fallacieux ).

Beauvois et Joule ont ainsi formalisé dans un Petit Traité de la manipulation à l’usage des honnêtes gens les techniques pour convaincre et engager malgré soi. L’opuscule est là pour profiter positivement faire adhérer à de nobles causes. Comme signer une pétition pour une association humanitaire.

Mais ces techniques humaines peuvent malheureusement être utilisées pour de mauvais usages, telle la radicalisation.

Comment on s’engage pour tuer ?

radicalisation_exemple_comprendre_attentat_islamEn substance, l’engagement commence par un acte préparatoire : c’est à dire un acte futile qu’on fait faire à la personne qu’on veut radicaliser, et qui laissera trace.

Demander un service anodin, et lorsqu’il est fait, remercier et féliciter le radicalisé en lui disant :  » tu vois, t’es quelqu’un de bien, tu l’as bien fait tout seul« .

Subtil : on fait croire que l’acte réalisé venait de soi, mais non, il a été suggéré, demandé.

Mais la psychologie humaine fait que l’on prend pour soir l’acte, comme si on l’avait décidé soi-même.

Et malheureusement, tout acte qu’on réalise volontairement ( ou suggéré ) laisse une empreinte : on n’a du mal ensuite à le dénoncer. Car sinon cela agite votre cerveau, votre tranquillité. La plupart du temps, on fonce tête baissée pour ne pas devoir régler ce problème…

C’est comme quand vous vous êtes fait « avoir » par un commercial qui vous a vendu un truc que vous n’aviez pas besoin, mais vous restez borné devant votre femme quand elle vous rit au nez devant l’absurdité de l’achat.

La radicalisation procède des mêmes techniques : le premier acte préparatoire est le pied coincé dans la porte. Ensuite, tout est possible. On a du mal à reculer…

On lira ainsi plus largement la théorie de l’engagement, avec une vidéo très pédagogique. Illustrée pour le meilleur. Mais vous êtes intelligents, vous comprendrez que le même exercice est possible pour faire le pire. La théorie de l’engagement.

Ces morts, ces déchirures, ce monde chaotique qu’il faut protéger, tous ensemble !

 

Poster un commentaire

Classé dans Billet, Condition humaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s