Eloge du journal de Jean Pierre Pernaut

Cet été, alors que la crise boursière oblige le gouvernement à définir un plan de rigueur pour les Français, alors que la Lybie voit son dictateur « tomber » …

Voilà les nouvelles de Jean Pierre Pernaut, dans son journal de 13 heures :

1. un reportage sur la météo en France, avec beaucoup d’orages et quelques dégats ( dont un clocher d’église ).

2. un reportage sur les retraités qui commencent à faire le plein de fioul pour l’hiver.

Et enfin les annonces du plan budgétaire de M. Fillon.

J’adore le journal télévisé de 13 heures de Jean Pierre Pernaut, et ce n’est pas une provocation !

Il est un modèle de notre société d’information et de communication, à analyser et savourer !

Décryptage !

La fonction de l’information et de la communication.

Le journal d’information est par définition une présentation hiérarchisée de l’information, de faits nouveaux.

Le rôle du journaliste / présentateur est de hiérarchiser, trier parmi les milliers de faits, de dépêches des grandes agences de presse ( AFP, Reuters.. ) ce qui est important pour l’auditeur.

Et de décortiquer, expliquer l’information.

Mais qu’est-ce qui est important ou ne l’est pas ?

Le journaliste s’attache au fait nouveau d’abord, mais digère surtout ce qui a du sens pour l’ensemble de ses auditeurs. A savoir la nation.

Hors ce qui fait sens, c’est ce qui nous explique le monde, dans notre langue, notre culture, notre société.

Le journal américain ou espagnol n’est pas le même que le journal français.

[ il ne s’agit pas un problème de traduction, de langue, mais de culture. Le journal Euronews n’a jamais su imposer une supra-information européenne par exemple ].

Le journaliste explique le monde, afin qu’on l’appréhende ; qu’on n’ait pas peur de toutes les tragédies quotidiennes.

Il est un « écran » à la réalité, il manipule les signes du langage et de l’image, afin de sortir de la réalité elle-même.

Parler de la guerre nous permet de la voir , la comprendre ou pas, mais sans faire les frais de sa cruauté, de sa barbarie.

En somme, le journal, au delà de diffuser de l’information, permet de communiquer, d’être en relation ensemble avec le monde.

De rassurer.

Voilà en quoi le journal de Jean Pierre Pernaut répond objectivement à cette fonction de communier, communiquer ensemble.

Car le journal de JP Pernaut rassure.

Le temps technique et le temps humain.

Parler de la traite des vaches dans un petite village de région, ou du carnaval de Dunkerque tous les mois de janvier, voilà qui fait sourire les technocrates, la sphère de la diaspora intellectuelle, ou nos amuseurs.

Des sujets anecdotiques et surannés, ce n’est pas de l’information. Non ?

Parler des repères locaux, géographiques, et temporels, ancrés dans l’histoire des saisons et des territoires, voilà qui est rassurant.

L’activité du forgeron artisan est séculaire.

Elle est ancrée dans le temps, dans l’histoire. Dans notre culture.

Ce temps est long, fastidieux. Ce temps est long, mais il est à l’échelle de l’être humain. Car le temps humain n’est pas le temps « réel », immédiat et instantanné. Ce n’est pas le temps mouvant des médias, de la technique de l’information. Apprendre une langue prend des années. Savoir forger le fer prend des années.

Le journal de Jean Pierre Pernaut nous replonge ainsi dans « notre » temps. Et non dans un flot incessant d’informations caduques à chaque journal.

Le journal télévisé nous explique la réalité, décèle les repères qui doivent structurer et appréhender notre vision du monde.

Non se noyer dans un bouillon de signes informatifs, parasites, contradictoires, oubliés aussi vite qu’ils ont été formulés.

Le journal de Jean-Pierre Pernaut nous rappelle surtout que nous sommes dans un temps, une histoire, une temporalité au rythme des saisons, des rites.

Plus qu’un journal d’information, il offre un journal de communication. Communiquer comme vivre ensemble.

Jean-Pierre Pernaut relève littéralement de l’anchorman, comme est appelé le présentateur de TV aux Etats-Unis. L’homme ancre.

Celui qui pose l’ancre, les racines.

Et qui plante le décor. Qui expose ce qui a lieu, dans notre temps ( humain ).

La fonction de communiquer est bien de vivre ensemble, de rappeler ce qui relie les hommes.

Une fonction sociale sous-estimée de nos médias.

L’activité fonctionnaliste des médias comme diffuseur d’information est limitée.

Historiquement, cette fonction a largement été sur estimée à la naissance des nouveaux médias ( radio, télévision ).

Elle a été analysée au début du XXeme siècle.

Les aspects de l’information ont été étudiés à l’époque de l’impact de l’information sur les auditeurs.

Comme analyse de la propagande pendant la guerre. Et comme analyse des impacts sur la société : impact sur la consommation, de la publicité…

Ces analyses ont occulté la dimension communicative des médias.

Cette vision fonctionnelle des média a encore une conséquence sur notre perception de ce qu’est l’information et nos médias.

Au contraire, les études actuelles ont identifié les médias d’information comme vecteur de relations sociales, de temps utilitaires partagés.

C’est ce qui procède également des séries télé, des émissions sociales, des émissions de télé-réalité, des émissions à caractère social ( santé, économie.. ).

Et c’est pourquoi la Une du journal de Jean Pierre Pernaut est jubilatoire.

Et c’est pourquoi Michel Houellebecq, prix Goncourt, en a fait un personnage de son roman.

Dans « La Carte et le territoire », le romancier salue la capacité de Jean-Pierre Pernaut à « accomplir chaque jour cette tâche messianique consistant à guider le téléspectateur, terrorisé et stressé, vers les régions idylliques d’une campagne préservée ».

Tout est dit.

Regardons le prochain JT différemment !
Publicités

7 Commentaires

Classé dans Communication, médiologie, Mes propres textes

7 réponses à “Eloge du journal de Jean Pierre Pernaut

  1. ALBERDI

    Bonjour,se pourait-il que je sois pas sur la bonne piste? Je continue quoi qu-il en soit. Monsieur PERNAUT votre journal est pour moitous les jours de la semaine du Lund au vendredi un vrai bonheur :MErci d’etre ce que vous etes MERCI d’etre si vrai et si proche de nous. Mme Alberdi

  2. Nicolas

    Merci infiniment pour ces moments de bonheur que vous nous distillez tous les jours à 13 heures avec vos documents sur la France. Ce sont les trop rares moments où l’on ne parle pas que de l’actualité démoralisante, mais de la vie au quotidien de nos villages et campagnes. C’est toujours un plaisir, et surtout des découvertes de ce qui se passe pas très loin de chez nous.

    • Merci beaucoup de votre lecture et de outre attachement aux médias, comme le journal de jean pierre Pernaud.
      Les sciences de l information et de la communication s’interessent à tous les médias, été journal de jean pierre Pernaud est un exemple de communication plus que d’information.
      Car vivre dans notre monde médiatique c’est avant tout se repérer. Et vous avez raison en ce sens de se projeter dans la vie ordinaire. Loin du virtuel,
      Cordialement
      Guillaume.

  3. Pingback: Le journal de Jean Pierre Pernaut, ou un modèle de communiquer ensemble | Zeboute' Blog

  4. Ceci n’est pas un commentaire Mr Pernaut je cherche l’adresse de la sociétée parisienne qui emploi des retraités du jt du lundi 26/11/12 que je n’arrive pas a trouvé
    Vous en remerciant d’avance
    Salutations

    • Bonjour désolé,
      ce billet sur Jean Pierre Pernaut n’est pas de Jean Pierre Pernaut. Peut être est il fidèle lecteur de ce blog :), et dans ce cas il pourra vous répondre.
      Je crains cependant que vous ayez à chercher l’information sur le site de TF1, en prendre contact par ce biais.
      Bonnes recherches !

  5. Pingback: Le dernier journal de Claire Chazal | Zeboute' Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s