Le dernier journal de Claire Chazal

claire-chazal-tf1-jounral-télévisé-messe-explicationL’information en soi est peu importante, pour le commun des mortels.
Pour des millions de Français, pourtant, c’est un visage qui disparaît.
Claire Chazal qui animait le journal de TF1 depuis 24 ans lira une dernière fois son prompteur ce 13 septembre 2015.
Au delà du « bad buzz » ( Claire Chazal a été précipitamment retiré des écrans, par une baisse de l’audience ), c’est la grand Messe du journal télévisé qui est à revisiter !

L’audience qui rassemble tous les français.

On peut se moquer des journaux télévisés de TF1, en papier glacé. Avec la formule répétée ad libitum « j’aurais le plaisir de vous retrouver demain soir ».
La formule, Claire Chazal ne la prononcera plus.

le dernier journal de Claire Chazal aura battu tous les records d’audience, dépassant le départ de PPDA : 11 millions de spectateurs.
Restera à l’écran Jean-Pierre Pernault, ce référent de l’actualité de proximité.
Le journal télévisé a été, et reste une grand messe télévisuelle.
C’est le moment, le seul, où les Français se retrouvent ensemble ( par télévision virtuelle interposée ) devant les moments forts.
Les audiences le montrent : elles rassemblent à un même instant des millions de téléspectateurs / Français.
Ces moments, ce sont ceux qui doivent rassembler ( l’attentat de janvier 2015 en France ).
C’est la fonction de l’anchorman : c’est à dire l’ancre, en traduction française.
L’anchorman est celui qui plante le décor, l’ancre, pour expliquer.
Et expliquer à tous les spectateurs est compliqué, par la diversité des spectateurs.
Voilà pourquoi l’information est un peu « lissée ».
Voilà pourquoi les sujets sensibles sont un peu édulcorés.

La grand messe télévisuelle.

La fonction de la messe télévisuelle, et du 20 heures est pourtant là : comme la messe religieuse qui rassemblait autour du curé, la messe de TF1 réunit et permet de communier.
Peu importe la pertinence de l’information.
C’est surtout de se retrouver ensemble.
En ce sens, PPDA, Claire Chazal ont su rassembler.
Jean-Pierre Pernault rassemble, lui, à l’heure du midi, au moment où on est pressé, et à l’heure où on veut retrouver un semblant d’être ensemble.
On a beau décrier le journal de TF1. Il a le mérite de rassembler.
Avec les travers qu’on peut y trouver.
L’anchorman : il reste donc Jean-Pierre Pernault : Eloge de Jean-Pierre Pernault, et de son journal télévisé.

Le prochain sur la liste ?

Poster un commentaire

Classé dans Billet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s