Chronique Zeboute Data privacy – 3

En ces temps de confinement, vous pourriez penser que s’occuper des données personnelles pourraient être un sujet secondaire, par rapport à la crise.

Et bien non !

L’actualité de la Data Privacy, c’est ici !

N’hésitez pas à me faire part de vos feedbacks !

Le mot de Zeboute.

Tout d’abord,

un petit message :

prenez soi de vous !

 

Data Privacy, citoyens !

L’actualité en ces temps  de mai 2020, c’est la pandémie qui sévit dans le monde entier. Avec un impact important pour les citoyens : ne plus pouvoir se déplacer comme on le souhaite. En France, une dérogation doit même être écrite pour pouvoir se déplacer.

Menace sur les libertés individuelles ?

Aux Etats-Unis, le confinement fait débat, avec des manifestations d’Américains demandant à lever ces obligations de rester chez soi. Terre natale par excellence de la sainte « liberté individuelle », aux Etats-Unis, on peine à interdire les armes à feux. Alors, celui de sortir, c’est du même accabit.

L’aspect temporaire du confinement doit rassurer sur cette privation de liberté individuelle. Si celui-ci ne se fait en changeant subtilement les lois liberticides qui pourraient perdurer après.

C’est toute la vigilance en tant que citoyen a avoir sur le sujet. Dans les pays démocratiques, l’opposition peut alerter et faire contre-pouvoir.

La surveillance et le tracking, par les applications numériques.

Pour lutter contre la pandémie, alerter les citoyens des cas positifs de malade du covid19 permet de s’isoler, ou isoler les malades potentiels concernés.

Des applications de « tracking », c’est à dire de traçage des citoyens naissent.

Différents projets se construisent en Europe.

En France, l’application StopCovid est en cours de développement.

Différents débats prennent lieu, quant à la menace d’une telle application pour notre liberté, notre vie privée.

  • l’utilité des applications de tracking.

La réponse à la crise sanitaire doit être globale. Et ne pas reposer sur des solutions « purement » technologiques. Les tests, l’usage du masque systématique sont les premiers éléments pouvant faire diminuer la propagation du covid19.

La réponse technologique n’est que complémentaire, et il faut éviter le « tout » technologique.

Sur l’application Stopcovid, et les applications de tracking, son efficacité resultera d’une utilisation massive de l’application. En ce sens, le point suivant est fondamental : l’acceptation de la population à l’utiliser.

  • L’acceptation de l’utilisation des applications de tracking.

Pour que l’application StopCovid ait un bénéfice, il faut qu’elle soit tout simplement téléchargée, utilisée. Massivement. Si vous utilisez l’application mais qu’elle ne vous met pas en « relation » avec des voisins contaminés ( parce qu’ils ne l’utilisent pas ), cela n’a aucune utilité.

Pour qu’elle soit acceptée, le citoyen doit être rassuré par son usage, la sécurité. De comprendre ce qu’on va faire des données, que stocke-t-on ?

En ce sens, le Règlement Européen Général de la Protection des Données ( RGPD ) donne un cadre réglementaire. Qui peut aider à rassurer. Ce règlement liste les sujets à traiter, quant à l’utilisation des données personnelles.

Pour cela, la méthodologie s’appuie par ce qu’on appelle « Privacy by Design« . C’est à dire qu’on réfléchit dès le début au respect de la vie privée.

On lira la méthodologie employée sur l’exemple concret, « l’application StopCovid respecte-elle votre vie privée ? »

Le 2 mai 2020, le ministre de la santé semble abandonner l’application StopCovid, en attendant d’avoir une application utile et respectueuse de la vie privée :

On avait dit nous-mêmes que c’était un défi technologique, un défi scientifique, un défi pratique et qu’engager la réflexion ne nous engageait pas à mettre en place ce dispositif.


Au 11 mai, non, il n’y aura pas d’application StopCovid disponible dans notre pays et le Premier ministre a été très clair, si ce type d’application devait voir le jour, être opérationnel, devait faire montre d’efficacité, il y aurait un débat spécifique au Parlement, rien n’a changé de ce point de vue-là

Business & Privacy.

Restons dans le domaine de la pandémie Covid19, mais sous l’angle du business.

Google et Apple se sont mis d’accord pour fournir une plateforme permettant de gérer le tracking des citoyens. Google et Apple concentrent à eux deux les systèmes d’exploitation des applications numériques. Notamment sur les smartphones.

Ces systèmes sont intégrés notamment avec les connecteurs « Bluetooth » nécessaires à capter les contacts autour de vous.

En France, l’INRIA ( Institut National de Recherche en Sciences et technologie du numérique ) contribue à la mise en place de StopCovid. ( à voir sur le site de l’Inria : StopCovid )

Les acteurs Français souhaiteraient garder la main-mise de l’utilisation des données de tracing. Car se baser sur les plateformes Google et Apple ne sont pas un vecteur de confiance pour les citoyens.

La difficulté technique pour les chercheurs de l’INRIA réside dans l’utilisation des composants techniques d’Apple. Le connecteur Blutooth d’Apple interdit son utilisation dans l’usage que veut en faire l’application StopCovid.

L’Allemagne, confrontée au même problème, a abandonné l’idée de « faire soi-même », et finalement a décidé d’utiliser la plateforme Google/Apple.

Ces faits montrent la toute puissante de nos GAFAs, qui ont la mainmise sur le numérique.

Insuffler la pédagogie Data Privacy !

Pour changer de la morosité, et de ces problèmes sanitaires et numériques, petite vidéo humoristique !

Elle met en évidence toutes ces applications que vous acceptez, et qui siphonnent tous vos contacts pour les embêter !

Vigilance sur les petites cases qu’on accepte un peu mécaniquement.

En réalité, vous comprendrez les conséquences.

 

Merci pour votre lecture. Et à suivre !

A relire, les anciennes chroniques : Chroniques Data Privacy by Zeboute

 

 

 

 

 

 

 

 

Si cette chronique vous a intéressé, n’hésitez pas à vous inscrire sur la newsletter : Je kiffe la Data Privacy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.