Le permis à point de se plaindre !

Le permis à point du permis de conduire vous oblige à faire attention à votre comportement de conduite.

Les règles sont simples.

Alors découvrez le permis à point du droit de se plaindre !

Le permis de se plaindre ?

Vous vous plaignez souvent. Et vous en avez parfois conscience.

C’est déjà une belle étape que d’en avoir conscience…

La plainte est une expression de mal être.

Elle pollue les relations de communication au quotidien dans la vie de tous les jours.

Aussi c’est un sujet important que je voulais aborder ici.

Puisque la communication ne peut se jouer de manière efficace si elle est entachée de ces gémissements parasites.

Alors ne vous plaignez pas que les autres se plaignent…

Votre challenge : plus de plainte ?

Je vous propose un petit challenge ludique : celui du permis à points du droit de se plaindre.

A chaque plainte, vous perdez un point sacré sur votre permis. Mettez la barre haute… un permis à 5 points.

Et pour retrouver un point, fixez vous une règle : par exemple, faire un compliment à ses proches, ses voisins, ses collègues.

Bien sûr ce compliment doit être sincère.

Autre exemple : rendre un petit service.

Utilisez votre imagination créatrice pour positiver ce moment où vous transformerez ce point de plainte en acte positif. Cela vous fera du bien.

Et dans vos relations de communication, vous améliorerez votre posture.

Je n’ai plus de point sur mon permis ?

Hummm ok.

Et si vous avez perdu tous vos points ?

Là, ce n’est pas une petite gentillesse qui vous sauvera. Il faut marquer le coup.

Repasser l’examen pour obtenir son permis…

Pour vous lancer dans ce challenge sans plainte, il vous faut écrire avant de commencer la règle du jeu.

Perdre son permis peut prendre plusieurs formes : s’obliger à lire un livre autour du sujet d’une meilleure façon de se comporter…

Passer une journée d’introspection. Passer une journée bénéfique pour les autres. Échanger avec tous ceux qui ont subi vos plaintes et faire un bon mea culpa. L’échange pourrait d’ailleurs être intéressant. Une sorte de Meta communication autour du sujet de la plainte, de ses difficultés avec les autres.

 

Le modérateur.

Vous ne sentez pas assez juste pour faire une autocritique ?

Et déterminer que vous êtes en train de vous plaindre ? Soyez rassuré, vos proches peuvent vous aider à repérer ces sorties de route 😀.

Prenez quelques témoins pour vous guider.

Sur la forme tangible de votre permis, il est important de le rendre réel.

C’est à dire d’avoir une petite pochette avec ces fameux points.

Ou toute autre forme.

Le fait de rendre visible ce permis vous oblige à en prendre conscience. Vous ou vous proches.

Plus vous rendez la chose visible, plus vous en tirerez les bénéfices :

Vous serez surpris de la bienveillance de gens qui vous soutiendrons dans votre démarche.

Vous allez convaincre vos propres proches de changer aussi leur posture. Et quoi de mieux que vos proches se plaignent moins aussi.

J’en ai fait l’expérience dans le milieu professionnel. Annoncer le challenge m’a permis de susciter de la curiosité sur ce jeu ludique.

Cela a permis de parler du sujet des plaintes, des remarques malveillantes. C’est intéressant de parler aux autres de nos rapports de communication. J’ai eu des félicitations, des encouragements pour poursuivre le challenge.

Ensuite, certains ont pris la démarche pour eux même. Ainsi, la petite affiche « zone sans plainte «  affichée sur le mur derrière le bureau donne le là. Et régulièrement les collègues le pointent du doigt quand quelqu’un se plaint..

 

Autre challenge ?

La technique alternative à ce permis de droit de se plaindre, c’est le fameux bracelet qu’on porte à son poignet.

11 millions de personnes ont tenté l’expérience. 21 jours sans se plaindre.

Le livre de référence, résumé ici vous explique le sens de la démarche. Et surtout les petites techniques faciles pour contrer ces plaintes sournoises.

J’ai réussi le challenge, que je vous partage ici : mon retour d’expérience sur les 21 jours sans se plaindre.

Bien sûr, j’ai toujours ce bracelet autour du poignet, car l’exercice est intéressant a poursuivre. Je sors moi même régulièrement de la route.

Et lorsque je sens sourdre cette envie de me plaindre, je caresse ce bracelet pour changer mon état d’esprit.

L’exercice vaut la chandelle !

Alors venez jouer !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.