Bonne rentrée numérique !

Bonne rentrée numérique !

Comme tous les ans parents et enfants reprennent le chemin de l’ecole et du boulot.

Comme tous les ans, je vous propose le petit panorama du numerique de la rentrée !

En 4 points !

Voici les tendances de la rentrée et des prochains mois d’une vie numérique !

 

La lutte contre les fake News.

Les élections américaines ont été un moment de grand désarroi pour les grands médias traditionnels, mais aussi pour les réseaux sociaux comme Twitter, facebook, ..

L’information a été largement détournée pour proposer des contenus faux, illicites et mensongers.

C’est l’histoire de l’arroseur arrosé, puisque si les faux posts ont pu être diffusés partout dans le monde de manière virale, c’est juste que les protagonistes ont utilisé cette force des réseaux sociaux. Le buzz. l’article court, le titre alléchant, sans même que l’internaute ne clique sur le lien ou Lm.article qu’on lui proposait. Il ne.à fait que partager, diffuser.

À quand un bouton de partage quand on a effectivement lu l’article ?

À quand la modération sur des mots clés, des articles fallacieux ?

Les réseaux sociaux se sont réveillés tard,

Aujourd’hui facebook, Twitter, Google et les moteurs de recherche utilisent la sacro sainte intelligence artificielle pour contrer les désinformations.

Le sujet n’est pas clos. Car surveiller et bannir les sites internet de propagande est toujours illégitime pour le droit américain qui prône la liberté individuelle d’expression.

Un peu bizarre, les sites de téléchargements de musique, aussi illégaux que les sites propageant la haine sont bien plus vite fermés. La musique est pourtant moins dangereuse.

Le débat sur la censure n’est donc pas fini.

Elle est à géométrie variable, puisque les grands géants américains ont mis un peu de bémol sur .

Tous les arguments de liberté sont donc possible. Ok. Mais alors l’appliquer de manière universelle. L’être humain à cette particularité : c’est le même, partout sur terre…

 

La protection de la vie privée.

Les jeunes générations ont bien compris que la gratuité de notre monde numérique impliquait de vendre un peu son âme.

Nous sommes tous devenus des prostitués de la vie numerique : nous n’aimons pas qu’on nous surveille, qu’on nous manipule.mais en même temps, dans la réalité, nous faison tout le contraire.

Il existe des outils pour se protéger, ne pas être tracé.

C’est l’objet de la rentrée, car toutes les entreprises en Europe et dans le monde entier vont devoir rapidement mettre en place une nouvelle loi europeeenee, le général data protection régulation.

Qui implique qu’avant de collecter toutes les informations personnelles il faut demander l’autorisation au citoyen que nous sommes. Et de.expliquer ce qu’on va faire de ses données. Et surtout qu’on peut s’opposer à tout moment au traitement de nos données.

L’objectif est que les entreprises traitant de la donnée personnelle des citoyens européens, même hors d’Europe comme Google, facebook soient prêtes le 25 mai 2018.

Et je vous recommande de profiter de ce nouveau droit, inspiré par l’Europe. Un vrai bénéfice pour vous et moi, internautes, et citoyens.

 

L’intelligence artificielle.

La tendance est bien l’intelligence artificielle qui doit industrialiser un peu plus les tâches quotidiennes de chacun. Notamment dans des domaines variés autour du conseil : avocats, banque, assurance..

Le bénéfice est de réduire les tâches répétitives pour les conseils basiques. Une opportunité à recentrer les tâches des employés sur un travail plus constructif, participatif et d’expertise.

Évidemment certains métiers doivent se réorientés. Et l’expertise n’est somme toute pas donnée à tout le monde.

Voila pourquoi le monde bancaire ferme des agences, et ce sont des nouveaux modèles à réinventer.

Et cette rentrée sera bien celle de l’intelligence artificielle, mise à toute les sauces !

Méfiez-vous !

La structure sociale.

La rentrée n’est pas encore là que les startups et le renouveau du monde politique et entrepreneurial posent deja question.

Le service délivero cet été a montré les limites d’un modèle d’entrepreneuriat. Voir les remous cet été : Dilivero

Choisir son destin, c’est subir encore le choix de ceux qui ont la main du pouvoir.

Emmanuel Macron croit pourtant beaucoup à ce choix.

Il dot profiter à tout le monde.

Un modèle peut être trouvé, gagnant – gagnant.

Ce bad buzz de l’été 2017 ravivera les tensions sociales en France.

Il met en exergue les 2 France. Celles qui triment, celles qui gagnent.

L’enjeu de la rentrée sera cette alchimie qui pourra réconcilier la France.

Car tout le monde en a besoin.

C’est le « job » de Macron.

A suivre !

 

 

 

 

.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Billet, Usage internet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s