Petit observatoire de la neutralité d’internet

reseaux_sociaux_etude_generation_YInternet est un fabuleux outil de communication, d’échanges, de commerce.
Il est la nouvelle « frontière » chère aux Américains, précurseurs en ce domaine.
Loin du commerce, internet est né d’une volonté de scientifiques, dont l’objectif est de garder une philosophie du partage, pour tous, gratuit, et neutre.
La neutralité d’internet doit perdurer.
Ici nous apposerons les menaces de cette neutralité.

Benjamin Bayart, spécialiste de l’internet, défend régulièrement la neutralité d’internet.
Internet n’est qu’un réseau ; il est piloté techniquement par des opérateurs qui ne font que véhiculer des trames de bits (0/1), sans se soucier du contenu.
Aujourd’hui, pourtant, ceux qui véhiculent ces trames d’information désirent capter le contenu, car c’est celui-ci qui fait de la « valeur », et qui se monneye.
La fin de la neutralité d’internet ?
On trouvera ici l’observatoire de l’actualité des menaces au quotidien.
On lira les textes fondateurs ici , inspiré des conférences de Benjamin Bayart:
la fin d’internet, et de notre société de communication numérique.
Qui veut contrôler le web : les anciennes industries ( presse ) et les biens culturels
Qui veut contrôler le web : les fournisseurs d’accès web
Qui veut contrôler le web : la parole publique et politique.

La menace est permanente, aussi je propose ici un observatoire, au fil de l’eau, des menaces d’internet.
Ce billet a vocation a être réactualisé en permanence : abonnez-vous.

Les Etats, le contrôle de la neutralité :

L’internet à l’origine est une interconnection purement technique de réseaux informatiques. Le contrôle transverse du contenu qui y est véhiculé est une atteinte à la neutralité du web.

En Chine, internet est surveillé, afin de capter les messages indélicats à l’encontre du gouvernement chinois. Un blog considéré comme offensant et vu par 5000 lecteurs peut être condamné. 2 millions d’agents surveillant internet , selon le Monde :

Les opérateurs et la publicité :

film_festival_smartphone_realisateurEn janvier 2013, Free, l’un des opérateurs FAI, d’accès à internet a jetté un pavé dans la mare : je fournis l’infrastructure téléphonique. Pourquoi ne puis-je bénéficier de ce qui se monneye sur internet, par les fournissseurs de service : Google est en ligne de mire. Cette société fait profit, en utilisant les réseaux de ces FAI. Ceux ci n’ont plus de marge de manoeuvre.
Investir la 4G ? l’abonnement est aujourd’hui en France le moins cher du monde. [ grâce à Free justement ]. Et les marges de profits ne peuvent monter.

Les opérateurs et les vidéos :

FAI_internet_reseau_eau_vivendiEn 2011, le patron de Free s’était fâché avec YouTube :

la communication numérique avec YouTube est un enjeu, pour l’opérateur Français :

  • Le PDG de Free invite d’ailleurs ses internautes à se connecter sur DailyMotion plutôt que YouTube. Parce que soit disant, la connection technique ne marche pas bien vers YouTube.

Texte d’actualité associé : Free provoque Google par la publicité.

  • Février 2013 : Free décide de faire payer l’accès aux services de « Replay » ( émissions télévisions ). L’enjeu est toujours le même : profiter de l’argent des fournisseurs de service, qui utilisent les fournisseurs d’accès à internet.

Article d’actualité associé : Free, la télé en replay gratuite mais payant fait polémique.

Protection des données privées.

Les données véhiculées sur internet permettent de capter les usages des internautes. La neutralité d’internet rend la circulation des informations neutres, mais ne peuvent être commercialement et unilatéralement utilisées.

Or aujourd’hui, ce sont les grandes Majors américaines ( Google, Facebook, Apple, Amazon ) qui dominent le marché, et écrasent tout autre acteur. Depuis mars 2013, le prix des enchères, par exemple, sur les annonces Google ( GoogleAds ) a monté de 50 %, mettant les « pure players » à mal dans l’utilisation du réseau internet.

La commission Européenne, qui tente de réguler, ou au moins rendre neutre l’usage du web prépare une loi, que les géants du web ont commencé à éteindre. On lira ici : Ces chères données personnelles, dans l’article du Monde, ou le lobbying américain, pour neutraliser l’action parlementaire européenne.

Les opérateurs, l’internet sur-mesure : les formules « premium » :

puissance_calcul_marketing_donneeLes lobbyings à la communauté Européenne, au siège au parlement, ont permis d’acter une décision forte : pouvoir offrir des offres différenciées sur internet. Je suis pauvre ? j’ai une offre bas débit. Je veux télécharger beaucoup ? A moi de payer.
Ces offres vont dans le sens d’une d’une paupérisation du réseau internet : à l’internet qui n’est qu’un relais d’échange numérique, se voit associer une offre différenciée : l’autoroute numérique et les routes secondaires. A chacun son débit.
Dans une France qui n’est pas encore totalement couverte en réseaux numériques, la fracture numérique s’accélère : l’offre différenciée. Pour les petits et grands consommateurs.

« C’est un habillage très subtil, qui n’en détruit pas moins la neutralité du Net. En autorisant la limitation des données et les deals sur la qualité du trafic, on ne fait pas de discrimination, mais on n’interdit pas la discrimination » [ Comment Bruxelles se prépare à enterrer la neutralité du Web, Rue89 ]

Les géants du WEB.

google_identite_numerique_big_brotherInternet n’est qu’un véhicule technique , réseau interconnecté de machines, n’appartenant en substance à « personne ». Il est une myriade d’interconnections de réseaux, gérés par des opérateurs, en local dans chaque pays.

Les géants américains du web ( Facebook, Google ), entreprises commerciales construisent leur propre réseau physique en cable haut débit. Google détient 160 000 km de fibres optiques dans le monde. Facebook a terminé l’installation de réseaux en Europe, et investit pour poser 9500 km de cables dans le pacifique. [ source : wallstreet Journal , via awbc]

Ainsi, la privatisation du web, qui porte préjudice aux opérateurs historiques en France ( Orange, SFR, Bouygues Telecom ) détruit le principe même de la neutralité du web.

Ce présent observatoire a vocation a s’enrichir de l’actualité en permanence :

Soyez présents, et vigilants : Suivez moi sur Tweeter, ou abonnez vous à la Newsletter ( menu à droite : Vous abonnez ).

Publicités

1 commentaire

Classé dans Billet, Usage internet

Une réponse à “Petit observatoire de la neutralité d’internet

  1. Pingback: Big Brother n’est pas là où l’on croit | Zeboute' Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s