La communication d’aujourd’hui, web ou pas web, revisitée.

La communication est un vaste sujet !
Elle est partout, nous vivons dans une société de communication.
La première image ou conception de la communication est celle de transmettre des informations, des messages.
Via nos smartphones, nos réseaux sociaux.
C’est l’image du télégraphe au XXeme siècle :

je veux dire quelque chose, j’utilise le télégraphe ( ou le téléphone ), qui code mon message.

Mon message est véhiculé sur le web, les réseaux téléphoniques.

Et mon ami, mon interlocuteur le reçoit, et le décode.
Pourtant, la communication n’est pas seulement propager un message, via la technique ou la parole.
Souvent, elle est plus subtile : c’est la communication expressive !

La communication expressive est cette communication qui est tout, sauf verbale.
Pas de Tweets, de mails, de mots, de langage.
C’est tout ce qui n’est pas « verbal », « digitale », ou qui procède de la pensée.

Et oui, on peut communiquer avec un geste de la main, une caresse. Un haussement de ton. Un sourire.
C’est une communication expressive :
Sur le web, digitalisé, on peut a-minima s’exprimer de cette façon. Le smiley permet d’ajouter l’émotion au texte.

La communication expressive, qu’on appelle aussi expression analogique, a été révélée essentiellement par l’école Palo Alto, aux Etats-Unis, dans les années 1960.
Fruit de recherche sur la psychiatrie, un regroupement de chercheurs a postulé une communication différente, et à l’opposé de la communication rationnelle, et de la pensée.
Le livre « Logique de la communication » définit en détail les concepts de cette logique de communication différente.
Elle définit des concepts, des axiomes, mais surtout met en exergue les écueils de la mauvaise communication.

En celà, Paul Watzlawick est génial, car au delà de la théorie, il se plaint des recherches qui ne servent pas le commun des mortels.
Il en a écrit un livre « Faites vous même votre malheur« .

Un essai humoristique et pragmatique ( comme savent le faire les américains ), pour mettre en évidence nos écueils de communication, au quotidien.

Ami serviteur, sur ce blog, j’ai formalisé des axiomes décrits par Paul Watzlawick les erreurs de communication ordinaires :
Paul Watzlawick a formalisé les axiomes de la communication, à lire d’urgence : les axiomes de la communication.

Sur ces axiomes, sont déclinées les erreurs relatives :
– Il n’est pas possible de ne pas communiquer : On ne peut pas ne pas communiquer.
– les problèmes de contenu de ce qu’on communique, et le comment : Si tu m’aimes tu gouterais l’ail !

– les cercles vicieux d’une communication « tu es coupable, non, c’est toi ! » : Erreur de Com’ ? Personne ne m’aime !
– les erreurs de traduction analogique et digitale : Erreur de com’ ? la larme, tristesse ou joie ?

Des chemins à parcourir, pour mieux comprendre la communication.

Au delà des schémas classiques d’une transmission de messages.

Nous ne sommes pas des récepteurs des informations de nos médias, ou de nos réseaux sociaux : nous sommes intelligents.

Advertisements

2 Commentaires

Classé dans Billet, Bonnes pratiques de communication

2 réponses à “La communication d’aujourd’hui, web ou pas web, revisitée.

  1. Nambo Pascal Kadja

    cette page est vraiment formidable même pour,l’enseignant que je suis!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s