L’internet sur notre cerveau. Une médiologie d’internet

Comment la technologie influence notre façon de penser ?

Les nouvelles technologies ont elles un impact sur nos neurones ?

Oui, c’est l’objet d’une étude de l’université de Californie ( UCLA ).

Surfer sur internet active nos neurones , bien plus qu’une lecture d’un livre.

La médiologie est l’étude de la transmission de la pensée, depuis l’arrivée de la technique. Que ce soit par les transports ( le vélo, les navires, le train ), ou par les usages de la technique ( téléphone, écriture , journaux, smart phone, ordinateur ). Régis Debray a inventé ce concept, la médiologie, qui dans notre vie courante implique la modification de nos comportements, façonnés par ces techniques.

L’étude de l’université de Californie confirme les éléments de Régis Debray, à savoir , la technologie façonne nos modes de pensée.

En l’occurrence, surfer sur internet modifie les structures neuronales de notre cerveau.

L’étude américaine se focalise essentiellement sur les personnes de la quarantaine, ou agée, au delà de la nouvelle génération. Elle conclue que la recherche sur internet par cette population aide à stimuler les fonctions neuronales du cerveau.

Au fil du temps, pour les personnes agées, un nombre de fonctions du cerveau régressent, l’atrophie, et la réduction de l’activité des cellules. L’impact sur les fonctions cognitives est important.

Traditionnellement, pour les personnes agées, la construction de puzzle, ou de mots croisées accroit l’activité et les bénéfices de l’activité neuronale.

L’étude américaine se focalise sur l’impact de l’activité sur internet par cette population. Avec une découverte passionnante, visualisée dans les imageries médicales ci-après.

L’expérimentation.

L’étude américaine a concerné 24 personnes, dont la moitié « surfe » régulièrement sur internet. L’age moyen des participants est de 55 / 76 ans.

L’étude a consisté à scruter par scanner l’activité du cerveau dans les 2 conditions : la lecture de livre et la recherche , lecture sur internet.

Le scanner permet de déterminer l’activité, et son intensité, des cellules du cerveau dans ces conditions.

L’activité cérébrale : à gauche , la lecture de livre, à droite la recherche et le « surf » sur internet

Les conclusions de l’étude américaine:

L’activité sur internet a montré une différence significative par rapport à une activité de lecture de livre.

La population déjà concernée par internet réagit beaucoup plus à la stimulation dans cette activité ( 21,782 voxels, pixels d’imagerie médicale contre 8,646 voxels pour les néophytes).

Le document de référence est disponible sur le site de l’université , étude réalisée par la Parvin Foundation.

L’hyper-consommation du web est également à mettre en lumière avec les risques du cerveau, d’une hyper-activité dangereuse. On lira l’article sur la dépression, comme symptôme d’une incapacité du cerveau à « déconnecter » : la dépression liée à l’hyper activité du cerveau.

Les technologies nous façonnent , l’internet en exemple :

L’arrivée de la technique, de Gutenberg par l’imprimerie a permis de modifier nos façons de raisonner. L’oralité a été remplacée par la lecture, et la distanciation vis à vis de la pensée. Lire, c’est prendre du recul, reformuler, revenir sur des pensées, non appréhendées à l’oral.

Les transports, par la découverte de nouveaux mondes ( la découverte de l’Amérique, la différence culturelle d’autres civilisations ), ont modifié notre rapport au monde, et sa compréhension.

Ces découvertes, formalisées par Régis Debray au XXeme siècle, ont une modernité scientifique ( par les recherches scientifiques démontrées par l’imagerie médicale ci dessus ), dans un nouveau monde, celui des nouvelles technologies.

Cliquer sur le web, c’est prendre conscience que nous vivons entralacés dans un monde que nous façonnons, et qui nous façonnent.

Cliquer c’est prendre ce recul, et maîtriser l’outil qu’on manipule, et qui nous manipule.

A suivre…

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Billet, Communication, Histoire science de l'information et de la communication, médiologie, Mes propres textes, Technique informatique, Uncategorized, Usage internet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s