Quel est votre rêve ?

Quel était votre rêve, enfant ?

Est-ce que vous le suivez ? L’avez vous réalisé ?

Ou bien est-ce du passé, et vous avez appris et construit différemment ?

Doit-on revenir à ce rêve d’un enfant, là, sous la couverture le soir avec des étoiles dans les yeux ?

Retour à la réalité.

Après 40 ans après l’enfance, on se retrouve à s’interroger ( ou pas ).

Même quand on ne le cherche pas…

les fictions, les conférences, les romans vous remettent le sujet devant le nez : «  suivre ses rêves ! ».

Par exemple,

Au détour des coachings de développement personnel, le même refrain revient : retrouver ses rêves d’enfant.

Notre vie doit-elle se lover avec ce qu’on désirait enfant ? Être pompier ? Vétérinaire ?

Ces improbables rêves étaient portés par la vie que l’enfant scrute.. comme un mimétisme à suivre ses parents, et ce qu’on nous a offert.

Mais est ce bien ce rêve ? Ou quelque peu imposé par le petit espace qu’on nous avait réservé ?

Revenons sur la conférence énergisante et bienveillante sur le développement personnel…

A la fin de la présentation,

Jouissif , une spectatrice dans la salle pose la question tout bête : « ok il faut rejoindre ses rêves de l’enfance , Mais heu… moi je n’en avais pas ».

Silence du coach qui sur le développement personnel ne sait pas développer…

Paradoxal pour du développement …

Alors derrière le refrain du rêve de l’enfance :

Oui ne doit on pas plutôt être inscrit là et maintenant. Sans ressortir les ressorts de son enfance , comme une nostalgie à réécouter ?

La culpabilité de cette spectatrice est intéressante. Doit on suivre des rêves, doit on se remémorer ce passé, comme un passage obligé de l’épanouissement ?

Bien sûr ces sujets ne concernent essentiellement que les personnes qui s’interrogent sur une certaine condition humaine. Loin du brouhaha du quotidien, des contraintes. Lorsque la vie quotidienne nous impose le travail, l’occupation des enfants, il faut trouver de la place à cette bulle existentielle.

Encore que.. le soir, avant de se coucher, cette bulle d’interrogation peut revenir… comme une bulle de savon qui est prête à éclater .. et qu’on sait qu’elle est fragile, et nous concerne.

L’école Palo Alto au XXeme Siècle, aux États Unis avait changé ces mécanismes humains. En refusant quelque peu les sacro saint relents freudiens. Avancer, d’un point de vue pragmatique, c’est regarder d’abord devant soi. Et éviter de s’engluer dans le passé.

Et la grande question : « qu’est-ce que le passé, le présent et l’avenir ?« 

Voilà, donc chacun à ses rêves, structures par notre vie sociale, familiale de son enfance.

Autour de moi, je vois ces rêves.

Les miens d’abord, ancré par l’écriture. A 12 ans j’écrivais déjà quelques feuilles que je vendais dans la rue, avec l’œil bienveillant des voisins.

Mais à 12 ans est-ce un rêve de l’enfance ou pas ? ou déjà trop tard ?

Ce blog est une sorte de prolongement de ces rêves.. même si ce rêve n’est pas totalement assouvi.

A côté. je vois des rêves qu’on veut suivre.

Par exemple, éduqué dans une famille qui avait l’exigence du bien recevoir, de belle table, de la chose bien rangée et propre.. l’exigence du beau. Qui revient en boucle et nourrit le présent… Est-ce un rêve où une nostalgie de son enfance qu’ont veut sublimer ; ad libitum ?

Oui les rêves sont là. On peut en avoir conscience, ou pas. On peut les suivre, les sublimer , ou pas.

Quand s’éteignent ces fameux rêves que l’on demande de suivre et de réactiver quand on cherche le sens ?

Ces rêves de 5 ans, 12 ans, 16 ans quand les possibles sont encore là. Ces possibles qu’on a mis de côté pour entrer dans la vie sociale. Avec ses contraintes légitimes. Un travail, une famille…

Quand les rêves redeviennent possibles ?

Ne doit on pas faire fi, surtout quand ces rêves n’étaient que des possibles ?

Qu’est qui indique en soi que ces rêves étaient la pierre angulaire de sa vie. Et qu’un jour on allait y revenir ?

Alors je vous pose la question :

Avez-vous en tête ce rêve qui est né de votre enfance ?

Le cherchez vous ?

Ou votre construction humaine avec le temps vous a fait bifurqué sur d’autres priorités comme on dit . D’autres rêves tout aussi légitimes et peut être plus fournis, avec l’expérience ..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.