le monde a changé, et s’est déplacé. et Moi ?

Le monde a changé, il s’est déplacé et moi ?

Le monde a changé, il s’est déplacé et moi ?

Ce sont les paroles de la chanson de Julien Doré qui exposent.

Formule pétillante !

Et moi et moi ?

Une façon de se re-questionner

Petit billet à croquer, ici en 5 minutes, pour changer d’air !

Rebooter son cerveau.

Et ce matin, voir le monde nouveau.

En restant, en oubliant les souvenirs qui peuvent nous contraindre.

Les peurs, les angoisses.

Et pourtant ce matin en me réveillant, mon cœur bat toujours au même rythme.

Au même rythme quand je suis né.

Ma peau se refait au fil des saisons.

Les poils repoussent.

Oui je suis terriblement vivant.

Et tant que le sang gicle dans ces veines, rien ne peut m’arriver, t’arriver.

Et je suis un nouvel homme chaque jour.

Cette expérience de la virginité retrouvée chaque matin peut être jouissive.

Reconsidérer notre façon de vivre, de fonctionner, de penser.

En oubliant le passé, ses habitudes, ses déviances.

Comme faire le reset de son ordinateur…

La peur n’évite pas le danger.

Se protéger.

Et de ne pas se laisser submerger.

La petite infographie ici est tangible.

Elle montre qu’on se fait des montagnes de pas grand chose.

Et que l’essentiel de nos peurs n’ont aucune réalité, aucune conséquence dans notre vie.

Car souvent ces sujets se délitent dans le temps. Ne trouvent pas d’accroche sur nos vies.

Nous fantasmons.

Heureusement, la réalité froide et disons bienveillante remet les compteurs à zéro.

 

Tout est devenu flou.

A force d’avancer.

A force de rester dans le moule.

A la radio j’entendais Philippe Katrine.

Il ne s’appelle pas Philippe katrine.

Dans la vie, il est réservé, posé. Et se permet du coup ce pseudonyme pour de lâcher. Et decaler.

Deux êtres de soi même.

Cet autre qu’on a en soi et qu’on se refuse.

Alors utilisons deux facettes de nous meme.

Et le matin considérer qu’on est une autre personne nouvelle.

Et à personne nouvelle, tout est possible.

Le moyen d’expérimenter…

Dans ces temps improbables et hallucinants tel que le confinement mondial, osons les possibles.

Une façon de reconsidérer le monde. Au travail, avec les amis…

Et de voir ce bouleversement comme une façon de changer les choses.

Pour soi, pour les autres.

Ce matin, tu es un nouvel homme.

Tu as oublié tout ce qui pollue ta tête.

Tu regardes devant.

Avec l’envie d’ expérimenter. Peut être. Ou pas.

Voir la nouvelle journée avec beauté.

Une nouvelle expérience. Sans la lier avec le passé et le passé composé. Et dans le projeter sur le futur.

Tout est possible dans notre univers de cette civilisation occidentale.

Siècle après siècle amenant les avancées sur notre condition de vie.

Qui jouit de ce qu’elle nous a apporté en terme de santé, de technologie, de confort.

C’est trop, les théories du complot remettent en question.

Et moi, je me pose pas la question.

Pas de complot …

Il suffit d’un souffle, et de l’energie pour se décaler, et déplacer.

Alors, comment faire ?

La bonne question !

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.