Que Twitterait Macron ?

Que Twitterait Macron ?

Notre président de la république sait utiliser les réseaux sociaux.

Toute intervention du président est twittée, filmée et partagée sur les réseaux sociaux.

Mais Emmanuel Macron ne twitte pas vraiment.

Temps de lecture : Snacking content : 2 minutes !

La communication de notre président utilise bien les réseaux sociaux. Twitter. Et en live même sur Facebook live.

Mais à la différence de Trump qui se lâche sur Twitter par lui même, la communication de notre président est faite par des collaborateurs autour du président.

Ne pensez pas que Macron Twitte lui même. En tout cas, aucun signe sémiotique ne permet de différencier ses propres tweets de ceux de ses collaborateurs.

Twitter est devenu l’usage de certains hauts présidents, comme Donald Trump qui utilise ce média sans modération.

L’exemple de Trump n’est pas à suivre, certainement.

Hormis peut être sa spontanéité et le lien direct. C’est bien lui qui twitte, n’en déplaise à ses conseillers qui préféreraient un peu de retenue.

Notre président Macron est donc bien présent sur les réseaux sociaux, mais on y voit pas la marque de notre président.

Naturellement, il pourrait Twitter ses phrases qui ont fait le tour des réseaux sociaux malgré lui :

Tu peux trouver un boulot en changeant de trottoir. #Chomage #BougeToi

Malgré lui Macron a des formules fortes et directes. Comme Trump quand il s’exprime sur Twitter sans filtre.

Les formules chocs de Macron sont twitter-friendly.

Ses formules sont détournées de manière dommageable pour lui.

Alors que Twitter pourrait relayer des choses simples. Directes.

Et en relation avec notre monde de communication.

Macron préfère une communication policée, à l’image des institutions.

Pas de dialogue direct.

De la communication en mode push. En mode haut vers le bas.

Et pourtant s’il pouvait Twitter naturellement, Macron Twitterait certainement des formules plus intimes, tel charles de gaulle 🙂 :

Je ne comprends plus mon pays. Je vais réagir.

Je veux réussir pour mon pays. Follow me !

L’utilisation des réseaux sociaux par Macron est mal utilisée car elle reproduit le schéma de la communication institutionnelle.

Et de la conception traditionnelle de la communication, chère à Jakobson : transmettre une information d’un locuteur ( le président ) à un destinataire. Un mode uni latéral, différent du vrai principe de communication qui est intéragir avec l’autre.

Cette communication devrait servir cette proximité avec les internautes en se mettant à leur niveau. Sans bien sûr rogner sur ses convictions.

C’est oublier les principes de base de notre société de communication :

  • Démocratie : revenir sur le terrain et comprendre notre pays
  • Autonomie : les français n’ont plus besoin d’institutions. Ils les exècrent et un nouveau modèle est à construire.

Les français peuvent produire leur propre univers et revendication, en filmant par eux même leurs convictions. Les médias ne sont plus nécessaires.

  • Transparence : tout se sait. Alors Macron comme tous les présidents de la républiques sont des objets de l’ENA.

Transparence, c’est parler avec ses tripes et expliquer.

Si on veut changer, expliquer. Avec des tweets personnels.

C’est un exercice difficile pour nos représentants mais ils comprendront qu’il vaut mieux maîtriser la communication que de la subir par les bad buzz sur les réseaux sociaux.

Je twitte, tu twittes, il twitte !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.