Le racisme ordinaire ? Ou le pouvoir maléfique des mots…

insulte_taubira_racisme_humour_facebook

L’image ci-contre est une insulte à notre société de vivre ensemble.

Elle touche toute la population française intégrée, d’origine étrangère.

Le symbole est fort, puisqu’elle touche la représentativité nationale.

Elle est une insulte à Mme Christiane Taubira, ministre de notre République.

Cette image va à l’encontre du « vivre ensemble », dans une société.

Véhiculée sur les réseaux sociaux, et notamment par une député ( représentante des citoyens ),   Claudine Declerck, qui a partagé cette caricature sur son propre profil Facebook.

Heureusement, elle a été exclue des partis politiques.

L’image est choc, et je ne devrais pas la publier.

Elle a le mérite de montrer à tout à chacun les formes subtiles de racisme et de rejet.

Sous la forme première d' »humour ».

Freud précisait : l »humour et « le mot d’esprit est une allusion à une insulte non dite ».

La formule est toujours d’actualité.

En tant que sémiologue, on soulignera que les mots ont un pouvoir.

C’est l’acte performatoire du discours. « Quand dire c’est faire« , lançait Austin , avec justesse.

Dire des mots, c’est un acte. Dont on assumera les conséquences.

Voilà pourquoi la député  Claudine Declerck a été exclue de son parti.

Elle n’a pas eu de geste violent, ni blessé quiconque.

Mais ses mots, et ce partage ignoble d’un racisme qu’on pensait du passé, ont un fait

L’atteinte à Mme Taubira n’est pas neutre.

En tant que sémiologue, on ne jugera pas la politique de la Ministre.

Mais il est bon de rappeler que Mme Taubira s’est elle-même engagée en faveur d’autres minorités, notamment la défense des droits des homosexuels.

Sexisme, homophobie, racisme, voilà les combats.

Et le combat des mots est aussi important.

Stromae, chanteur belge, a sorti une chanson, intitulée « Batard », qui rappelle que nous sommes tous le fruit d’improbables mélanges. Elle a le mérite de rassembler en Belgique les flamands et wallons, homos et sexistes : une seule lignée…

On lira : l’insulte : réagir ?.

Car si les mots ont un pouvoir, nous avons le pouvoir, et le devoir de partager nos propres mots d’humanité.

A l’encontre des mots et images d’un racisme, du rejet de l’Autre.

Communiquer, c’est entrer dans l’orchestre, tous ensemble, et vivre sereinement.

[ Si possible ]

A lire d’urgence : L’insulte : réagir ?

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Billet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s