Pourquoi acheter l’i-pad 2 ou le mimétisme rassurant

La tablette aujourd'hui, l'ipad

Pourquoi acheter l’ipad 2 ? Quelles nouvelles fonctionnalités de ce bijou d’Apple ? Faut il revendre son I-Pad 1 ? A quoi sert l’I-pad ?

Ces questions sont essentielles pour des consommateurs technophiles, que nous sommes. Mais la question fondamentale, c’est pourquoi acheter ce nouvel objet, inexistant il y a 2 ans, et pourtant objet de tant de commentaires et d’hystéries parfois ?

Les nouvelles technologies sont une fuite vers l’avenir et le changement permanent. Elles poussent naturellement à changer nos usages. Pour quoi faire ?

Voilà nos questions de technophiles à se poser.

Car le désir, l’appropriation de nouveaux objets, qu’ils soient technologiques ou pas procèdent du même procédé : le mimétisme.

René Girard, grand philosophe a découvert que finalement, vouloir, et avoir un objet, c’est surtout « ressembler à ». C’est à dire ne pas posséder vraiment l’objet mais s’identifier, et ressembler à, faire comme. Dans les nouvelles technologies, ce n’est pas ressembler à son voisin, mais plutôt , ressembler à un mythe, à un héros. A quel héros … à moi , et à vous de le définir [ en construction 🙂 ]

Dans le domaine de l’I-pad, il s’agit :

– de l’homo liber : l’homme libre.

Pouvoir être dans le monde, et disposer de cet outil intellectuel, prolongement technique de la raison humaine.

En effet,  l’homo sapiens a trouvé son prolongement dans l’outil. Le gourdin, l’arc, pour chasser. Aujourd’hui ce prolongement réside dans l’outil communicationnel. L’I pad permet le nomadisme, et d’avoir cet outil avec soi, tout le temps.

– de l’homo publicis :

Etre dans le monde aujourd’hui, c’est être « avec », et communiquer dans cet orchestre de la société. Disposer de l’I Pad c’est prouver d’être « dans » le monde, au delà des modes peut être, mais montrer « sa » marque. Montrer sa différence dans un monde si commun.

Fonction utilitaire et sociétale , désirer ces objets numériques, c’est ressembler à, et à qui ?

Ressembler au navigateur marin, avec sa boussole, ( l’outil indispensable dans un monde communicationnel )

et à l’homme moderne d’aujourd’hui,  futile d’un objet dont on peut se passer… ( l’objet « beau » et magique )

Qu’en pensez vous ?

Textes essentiels à lire en complément :

René Girard et le désir mimétique

La communication dans le monde : entrer dans l’orchestre

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Billet, Communication, Uncategorized, Usage internet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s