Bye bye England ?

Voilà.

Après quatre années de débats au royaume uni, l’Europe a perdu un de ses piliers de l’aventure collective.

L’Europe est née du constat des deux guerres mondiales. Qui ont propulsé des millions de morts. Nos grands parents, notre famille. Sous les obus, ou parfois dans des camps de concentration.

Construire une paix enfin a nourri ce bel espoir de l’Europe.

Dont on peut se féliciter puisque nous ne nous battons plus contre les allemands, les anglais, les croates, les slovaques.

Et c’est l’essentiel : vivre ensemble.

Le départ de ce beau pays qu’est le royaume uni n’est pas une bonne nouvelle.

Le Brexit a été largement influencé par les populistes qui ont gagné de peu.

La difficulté de réaliser le Brexit montre d’ailleurs que le sujet n’était pas si catégorique. Que pensent la moitié des anglais de cette sortie qu’ils ne voulaient pas ?

Symbole aujourd’hui où le premier ministre anglais est allé fêter cette sortie de l’Europe dans le Nord ouest de l’Angleterre.

Là où on a voté le plus la sortie du Brexit.

Là où les citoyens se sont sentis délaissés par leurs gouvernements successifs.

Là où on a à jamais investi dans le Nord. Plutôt au sud, près de Londres.

Le vote du Brexit est un cri du populisme.

Toujours efficace a dénoncer les institutions. Les gouvernements. Et les institutions européennes sont le bel bouc émissaire. Plutôt que de s’attacher à régler ses problèmes avec ses propres élus anglais.

Le mensonge et les fake news ont eu un beau succès.

On lira l’exemple en Italie, avec les mêmes techniques. Depuis, l’Italie a rejeté ce « brexit » des institutions italiennes : comment les réseaux sociaux mènent ils au populisme ?

Facebook peut en être content.

Pouvoir changer la donne de millions de citoyens.

On lira le même exemple en Italie, manipulée par quelque ingénieur informatique fou des techniques des médias.

Alors revenons sur l’humain. Sur la chair.

Celle des balles de mitraillette qui déchirent des hommes, des familles.

Des engagements qui mettaient le rêve de la liberté de tous les hommes, pendant la seconde guerre mondiale.

L’Angleterre a élevé la paix, l’humanité. Des valeurs universelles.

Un projet a l’échelle du monde.

Le moment ultime de cette vie ensemble en tant que citoyen du monde et donc de l’Europe, c’est la formidable opération Dynamo.

A Dunkerque.

Les anglais ont une relation spéciale avec nos amis anglais. L’histoire a fait une empreinte indélébile sur les plages.

Des anglais ont perdu leur vie. Des anglais ont respiré bien fort, en voulant juste préserver leur vie.

Les français et anglais ( ensemble ? ) se sont trouvés coincés par les allemands dans ce qu’on appelle la poche de Dunkerque.

Tenaillés, les soldats britanniques et français partaient à la mort.

Churchill décide l’évacuation depuis les plages de malo les bains de fuir par petits bateaux les plages pour l’angleterre.

Pour mieux sauver ses soldats et leur permettre de reposer de le combat pour terminer la seconde guerre mondiale.

Sujet sublime et extraordinaire raconté par Nolan dans le film Dunkirk.

C’est l’opération Dynamo, racontée ici  : l’opération Dynamo

Bye bye England.

Résister au repli et propulser cette belle force de centaines d’années d’un pays qui avait une âme.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.