Montre moi ta cravate, je comprendrai ce que tu me dis !

langage-communication-cravatela cravate est l’objet par excellence de l’homme.

Elle remplit les conventions d’usage.
Car la cravate est le complément du costume.

Mais elle est surtout un objet qui communique, à elle tout seule.

De la communication non verbale. Petit focus sur ce petit objet qui vous trahit !

Une communication non verbale.

Porter une cravate est un message en soi : je respecte les conventions de l’entreprise, ou de la société.
Avant même d’avoir parlé, celui qui arrive avec cet objet pendu au cou envoie déjà un message.
Il s’agit proprement de ce qu’on appelle la communication non verbale.
Mehrabian en a fait l’étude, et a conclu que notre communication au quotidienne est surtout faite de tout ce qui n’est pas dit : sans les mots.

Et la communication non-verbale est plus importante que celle avec les mots : infographie de la communication verbale / non verbale.
Le code vestimentaire fait bien partie de la communication non formalisée. Porter une cravate, peu importe comment, c’est déjà communiquer.

Comment bien porter sa cravate ?

Si la cravate a une valeur de communication, il est important que ma cravate porte le bon message.

Voilà pourquoi la question subsidiaire « comment bien porter sa cravate » renvoie à la question « qu’est ce que je communique avec ma cravate ? ».
Car porter sa cravate trop serrée, trop petite autour du cou n’a pas la même valeur communicationnelle de la cravate lâche, portée négligement.

Voici 4 messages de communication de ma petite cravate. Avant même que je n’ai dit quelque chose …

La cravate chic, et de qualité.

cravate_chic_semiotique_langageAchetée dans les boutiques , elle renvoie l’image d’un statut. J’ai un standing, je suis de belle origine. Regarde ma cravate, elle est en dollar !
A noter que la classe de ce qu’on appelle « les nouveaux riches », ou « bling bling » se sont emparés de cet objet, pour en faire un objet de luxe.

Et montrer sa richesse, de manière ostentatoire.

la cravate occasionnelle.

cravate_langage_classique_analyseC’est celle de celui qui n’en porte pas habituellement. On la porte pour un mariage, un enterrement, un entretien d’embauche.

C’est celle qu’on achète dans toutes les grandes surfaces, et grandes enseignes d’habillement de la distribution. La cravate est de facture plutôt discrète ( permettant de la réutiliser dans d’autres circonstances ), de qualité moyenne. Elle a le mérite d’être « passe-partout ». Et au fond, elle ne véhicule aucun message. On la porte justement pour se fondre dans la masse des invités de ces événements. On répond juste au code de bien séance.
Le noeud de cravate n’est pas toujours parfait : il indique par lui-même ( encore un message non verbal ! ) qu’on n’a pas l’habitude. Et pour cause !

La cravate de l’employé.

cravate_langage_client_messageCertains métiers nécessitent de porter la cravate : le chef de rayon d’une grande surface, le contre-maître, le responsable d’une équipe de garagistes. C’est la cravate des employés de statut modeste, dans l’échelle de la hiérarchie de l’entreprise. La cravate porte le message de l’entreprise, vis à vis du client : « vous avez affaire à quelqu’un qui s’occupe de vous, et qui vous estime« . Ce message « imprimé » sur la cravate permet de mettre en condition l’employé. Et au client d’y croire.
La cravate de l’entreprise est celle distribuée à moindre coût à tous ses collaborateurs. Elle est de mauvaise qualité, parfois sale ( une cravate à porter tous les jours ), plutôt synthétique.

La cravate du beauf qui veut faire rire.

cravate_beauf_langageLe beauf par définition est celui qui a toujours raison dans ce qu’il fait, et qui veut le montrer. Ainsi, à contrario de la cravate qui doit se porter plutôt discrète, le beauf exhibe cet objet. En choisissant des motifs visuels colorés, grotesques, ou humouristiques. La cravate modèle est celle des Simpson, par exemple. Le message ici est clair. La communication non-verbale s’exprime à souhait : « je suis beauf, et j’en suis fier« .
Plus on parle de la cravate, plus le beauf est content. Et d’en rajouter sur la longueur de la cravate, souvent associée à un symbole phallique : plus elle est longue, plus mon sexe est long. Cette symbolique freudienne n’est entretenue que par le beauf.

La liste n’est pas ici exhaustive.
Je vous invite à scruter ce petit objet porté au quotidien. Et d’écouter ce que me dit la cravate.
C’est jouissif !

2 Commentaires

Classé dans Billet

2 réponses à “Montre moi ta cravate, je comprendrai ce que tu me dis !

  1. Pingback: Montre moi ta cravate, je comprendrai ce que tu...

  2. Ma cravate

    Ce sont des idées intéressantes sur la cravate ! Je porte des cravates presque quotidiennement, alors j’en ai une collection plutôt grande – maintenant, je me demanderai certainement chaque fois quel message ma cravate pourrait bien envoyer aux autres🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s