La fin d’une société de communication libre ?

Le XXIeme siècle a accéléré les usages de notre société de communication.

De façon parfois négative ( les délocalisations mondiales ), ou positives ( l’accès démocratique à l’information ).

Internet est la pierre angulaire de notre nouveau monde. « La nouvelle frontière », comme on le nomme aux Etats Unis. L’ambition d’avancer.

Et ne pas reculer.

Hier, 15 ans ont permis de réelles avancées dans notre société numérique et de communication : Cette page est résumée ici dans cet article : les 5 basiques de notre monde de communication.

Aujourd’hui, cependant, la vigilance est de mise : la révolution numérique s’est basée sur des principes fondamentaux : la liberté d’internet, et sa neutralité.

Elle est remise en cause.

Même dans les pays dits démocratiques. Les lois Hadopi, Sopa, Acta sont des menaces à la neutralité de notre web.

Sur les usages des réseaux sociaux, on notera que Twitter autorise à censurer ( c’est à dire à ne pas permettre la lecture ) les Tweets, selon les Etats. Récemment, dans de la campagne électorale en France, Twitter a désactivé des comptes parodiques de Nicolas Sarkozy, à la demande de l’équipe politique.

Elements dénoncés par Reporters Sans Frontière ( RSF ), dans son rapport annuel.

Et de placer la France parmi les Etats sous surveillance, quant à la censure :

Le sujet est donc sérieux.

L’objet des Sciences de l’Information et de la Communication n’est pas faire de la politique, mais de réfléchir aux usages de nos modes de communication. Entravés, ils nécessitent un éclairage, et des arguments solides pour discuter des enjeux d’une société devenue communication.

Afin d’appréhender le rôle d’internet, et de démystifier le sujet, au delà des passions, j’ai synthétisé les conférences de Benjamin Bayart, très pertinentes sur le sujet.

Benjamin Bayart est président du French Data Network ( FDN ), et met en lumière les menaces de l’ usage d’internet.

A la base, on s’intéressera à la neutralité d’internet. Internet, c’est quoi ? Derrière la nébuleuse, on découvrira qu’internet n’est pas politique. Il est  technique : La neutralité d’internet. Qui contrôle internet ?

Et de trouver les éléments qui nous permettent d’entrevoir au quotidien ce qui pourrait le menacer.

On s’intéressera ensuite aux acteurs qui souhaitent contrôler internet :

Les industries traditionnelles : du disque, de la video, du papier  : Qui veut contrôler internet (1/3)

Les nouvelles industries : les géants du web et les opérateurs numériques ( FAI ) : Qui veut contrôler internet (2/3).

Et enfin tous ceux qui se trouvent dépossédés ( parfois ) de la parole publique : le politique, les journalistes,.. Qui veut contrôler Internet  (3/3).

Un éclairage objectif et soucieux d’apporter à chacun les tenants et aboutissants d’un monde numérique , en danger (?).

A suivre !

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Histoire science de l'information et de la communication, médiologie, Mes propres textes, Plus loin, Usage internet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s