Débranche les écouteurs, Michel berger ou le bouton « off » de la vie numérique

Le FOMO, ou Fear of Missing Out est une tendance récente.

Celle de prendre le recul par rapport à nos usages numériques. Savoir se déconnecter de son outil nomade, du monde virtuel.

Nostalgie, l’un des plus grands chanteurs français de la fin du XXeme siècle, Michel Berger le chantait déjà.

Débranche…

Michel berger à écrit la chanson Débranche, pour France Gall. En 1984.

La chanson à été inspirée d’un voyage en Asie.
Proche de la maladie,de sa fille, Michel Berger part en Asie pour se ressourcer.
Là bas, il a une étrange vision :

Partout les Asiatiques ont leurs écouteurs, pour écouter la musique. Loin des idées préconçues de peuples primitifs. Loin des visions de peuples éloignés géographiquement, et technologiquement de notre monde occidental. Pense-t-il…
Et cela déroute Michel Berger.

Et Michel Berger a une intuition :

Ecrire la chanson qui doit résumer nos usages face aux nouvelles technologies.
Il écrit pour France Gall la chanson « Débranche », ou déconnecte toi de la vie numérique, 15 Ans avant notre vie numérique, qui nous rend addicte aux nouvelles technologies.
Débranche, À écouter.
et à lire : le bouton off de la vie numérique.

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Billet, Communication, médiologie, Usage internet

2 réponses à “Débranche les écouteurs, Michel berger ou le bouton « off » de la vie numérique

  1. Pingback: Comment ne pas communiquer ? | Zeboute' Blog

  2. Pingback: Le silence, cet objet oublié du XXème siècle | Zeboute' Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s